L’autorité coréenne cible le marché NFT en ordonnant à Apple et Google de supprimer tous les jeux P2E.

En Corée du Sud, les autorités poursuivent leurs efforts pour réglementer le secteur cryptographique. En effet, le gouvernement attaque désormais le phénomène NFT en demandant le blocage des jeux P2E. Apple et Google ont été récemment approchées par le GMC ou comité national de gestion des jeux (GMC) du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme pour bloquer tous les jeux qui nécessitent des achats intégrés avant de jouer au jeu.

La presse locale rapporte que les régulateurs sud-coréens pensent que les jeux P2E font partie de l’un de ces stratagèmes malveillants pour arnaquer les gens. Par conséquent, en prenant compte de la dernière décision de la GMC, il est désormais impossible de répertorier les jeux P2E sur les principaux magasins d’applications.

Voir plus : La « Metaverse Fashion Week » sera accueillie par les NFT Marketplace UNXD et Decentraland.

Une deuxième répression des jeux P2E par GMC

Le GMC était déjà dans une bataille en cours avec les organisations de jeux P2E au sujet du fiasco des «classifications d’âge». Alors que le GMC exigeait que ces jeux NFT demandent des classifications par âge auprès du comité lui-même, mais les sociétés de jeux P2E lançaient consécutivement de nouveaux jeux sur le marché intérieur en utilisant le système d’auto-évaluation.

un responsable du gouvernement sur la question du blocage des jeux P2E, se référant à la décision de la Cour suprême, a déclaré : « Il est raisonnable d’empêcher les jeux P2E d’obtenir une classification par âge en vertu de la loi actuelle, car les récompenses en espèces dans les jeux peuvent être considérées comme des prix ».

Le système d’auto-évaluation a été dérivé par le biais d’un fournisseur de services de notation interne, c’est-à-dire que l’utilisation d’un fournisseur de services interne pour la sortie a permis aux sociétés de jeux de s’évaluer elles-mêmes. Cependant, la Game Commission a interdit la distribution de jeux P2E à travers le pays, se référant aux dispositions de la Loi sur la promotion de l’industrie du jeu « interdiction des prix » et a utilisé son propre fournisseur de services de notation pour bloquer les jeux. Cela a conduit à de nouvelles frictions entre les autorités et l’industrie P2E, où les sociétés de jeux continuent de poursuivre GMC en justice.

Bonus : 3 artistes brodeurs vont faire un don de leurs collections NFT aux organismes HFTF pour aider les victimes de la traite des êtres humains.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires