L’accord secondaire AbCellera voit les hauts dirigeants vendre 11,9 millions d’actions


La société de biotechnologie basée à Vancouver AbCellera a annoncé un nouvel accord secondaire, qui a vu des entités détenues et contrôlées par des hauts dirigeants de l’entreprise, y compris le PDG et co-fondateur Carl Hansen, accepter de vendre une partie de leurs actions dans l’entreprise.

L’accord intervient six mois après qu’AbCellera a réalisé la plus importante introduction en bourse jamais réalisée pour une entreprise de biotechnologie canadienne.

La société a déclaré que la vente d’actions avait eu lieu en réponse aux demandes de renseignements d’un groupe d’investisseurs institutionnels qui étaient déjà des investisseurs dans AbCellera. Au total, 11,9 millions d’actions ordinaires ont été vendues. Le produit total de cette offre secondaire n’a pas été divulgué et AbCellera n’a reçu aucun produit de l’offre.

AbCellera a déclaré que la vente de Hansen avait été réalisée dans le cadre de « la planification successorale, des investissements technologiques et des dons de bienfaisance ». Après la vente et l’affectation du capital aux dons de bienfaisance, Hansen reste le plus grand actionnaire d’AbCellera avec environ 54,3 millions d’actions ordinaires, représentant une participation d’environ 20 % sur une base non diluée.

Les actionnaires vendeurs conservent environ 89 pour cent de leurs participations totales à la suite de cette transaction, ce qui représente environ 30 pour cent des actions entièrement diluées d’AbCellera.

L’accord intervient six mois après qu’AbCellera a réalisé le plus grand appel public à l’épargne (IPO) jamais réalisé pour une société de biotechnologie canadienne. Au moment de l’introduction en bourse de 555 millions de dollars, qui l’a placé sur le Nasdaq, la capitalisation boursière d’AbCellera était de 12,65 milliards de dollars.

CONNEXES : Kovo HealthTech est inscrite à la Bourse de croissance TSX

AbCellera a développé une plate-forme de découverte de médicaments qui recherche et analyse les systèmes immunitaires pour trouver des anticorps pouvant être utilisés pour prévenir et traiter les maladies. La société a été fondée en 2012 et a joué un rôle important dans la recherche et le développement de traitements au milieu de la pandémie de COVID-19.

Avant son introduction en bourse, Santé Canada a accordé à AbCellera une autorisation provisoire pour une thérapie par anticorps humains qu’elle a développée en partenariat avec Lilly. Dans les essais cliniques, le traitement s’est avéré réduire la charge virale, les symptômes et les hospitalisations pour les patients atteints de COVID-19 léger à modéré. Ce médicament a ensuite obtenu l’approbation de la Food and Drug Administration pour traiter certains patients COVID-19.

En avril, AbCellera a annoncé son intention d’ouvrir un nouveau hub de 380 000 pieds carrés à Vancouver qui servirait de nouveau siège social, qui comprendra deux installations qui devraient être achevées au cours des deux à trois prochaines années. AbCellera a déclaré qu’il prévoyait d’ajouter « des centaines » de nouveaux employés, en mettant l’accent sur les talents en logiciels, en ingénierie et en biosciences.

Source de l’image AbCellera.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires