La Saskatchewan étend son incitatif à l’investissement de démarrage


Le gouvernement de la Saskatchewan prévoit d’étendre le Saskatchewan Technology Startup Incentive (STSI), son crédit d’impôt de 45% pour les investisseurs technologiques en début de carrière.

L’extension STSI de cinq ans proposée a été récemment annoncée dans le budget 2021 de la province. STSI offre 45% de crédits d’impôt non remboursables aux particuliers, aux entreprises et aux fonds de capital-risque qui investissent dans des startups technologiques en démarrage.

STSI offre des crédits d’impôt de 45% aux particuliers, aux entreprises et aux fonds de capital-risque qui investissent dans des entreprises technologiques en démarrage.

La Saskatchewan a déclaré que le programme avait attiré 22 millions de dollars d’investissements, soutenu la création de 144 nouveaux emplois dans 62 entreprises et augmenté la taille du bassin d’investisseurs de la province depuis son lancement en 2018. L’extension vise à «répondre aux besoins de la Saskatchewan à croissance rapide. secteur technologique »en attirant davantage d’investissements technologiques à un stade précoce dans la province. Cela fait partie de l’objectif de la Saskatchewan de tripler la croissance du secteur technologique de la province d’ici 2030.

Dans le budget, la Saskatchewan a également alloué 15 millions de dollars canadiens à la création d’un fonds de capital de risque pour les technologies agricoles. La province prévoit d’appuyer le fonds avec 3 millions de dollars par an au cours des cinq prochaines années.

Le nouveau fonds, qui, selon la Saskatchewan, sera géré par le secteur privé, a été conçu pour soutenir le développement de la technologie agricole dans la province. Il vise à investir dans des startups agtech et à tirer parti du soutien des investisseurs du secteur privé pour aider les entreprises à intensifier leurs opérations et leur fabrication et à se développer «au-delà de la phase de démarrage».

Jeremy Harrison, ministre responsable d’Innovation Saskatchewan, a déclaré que le nouveau fonds agtech facilitera de nouveaux investissements dans des technologies «révolutionnaires» pour les agriculteurs et les producteurs qui «aideront à accélérer» la reprise économique de la Saskatchewan. La province prévoit de donner à Innovation Saskatchewan le pouvoir d’investir dans les startups agtech par le biais du fonds.

CONNEXES: Trois startups basées dans les Prairies clôturent des rondes de démarrage, levant au total 2,45 millions de dollars

«Alors que la province sort de la pandémie, le gouvernement demeure déterminé à créer un environnement commercial concurrentiel qui stimule les investissements et la croissance», a déclaré Harrison.

«Le programme STSI est bien placé pour y parvenir», a ajouté Harrison. «En réduisant les obstacles auxquels les entrepreneurs technologiques sont confrontés pour accéder aux capitaux, le programme a joué un rôle déterminant pour soutenir la croissance des startups technologiques qui mettent de nouveaux produits sur le marché et créent des emplois dans la province.

À la suite des commentaires de l’industrie, l’extension proposée comprend également trois changements au programme STSI: elle augmente le montant du capital qu’une start-up peut lever de 1 million de dollars à 2 millions de dollars, fixe la valeur du plafond du crédit d’impôt annuel à 2,5 millions de dollars et prolonge l’investissement. période de détention de deux à trois ans. Selon la Saskatchewan, ces changements aideront à attirer des investissements plus importants dans le secteur de la technologie.

Un des bénéficiaires du programme STSI est SalonScale de Saskatoon. L’application de la startup aide les propriétaires de salon à peser, suivre et facturer la quantité de couleur de cheveux qu’ils utilisent en temps réel. En 2019, SalonScale a levé plus d’un million de dollars en financement de démarrage, dont plus de 700000 dollars auprès d’investisseurs STSI. Depuis lors, la startup a déclaré qu’elle avait créé 14 nouveaux postes et s’était développée pour servir plus de 7000 coloristes capillaires à travers le monde.

CONNEXES: Ce que la nouvelle nomination du ministre de l’Innovation de la Saskatchewan pourrait signifier pour le secteur de la technologie

«L’accès à l’Incitatif de démarrage technologique de la Saskatchewan pour SalonScale et ses investisseurs a créé un scénario gagnant-gagnant», a déclaré la PDG et fondatrice de SalonScale, Alicia Soulier. «Nos investisseurs de la Saskatchewan ont reçu un incitatif qui réduirait leur risque et augmenterait leurs investissements, ce qui a permis à SalonScale de réussir aujourd’hui.»

La Saskatchewan a également récemment adopté une nouvelle dispense de prospectus qui permet aux investisseurs qui certifient eux-mêmes qu’ils possèdent certaines connaissances financières et d’investissement d’investir dans la province aux côtés d’investisseurs accrédités. À l’instar du programme STSI, cette initiative vise à augmenter le potentiel d’investissement des startups.

L’une des récentes réussites de la région est Vendasta, une startup basée à Saskatoon qui offre une plate-forme logicielle de vente au détail pour les petites et moyennes entreprises. Le mois dernier, Vendasta a déposé une demande d’inscription à la Bourse de Toronto, évaluant son offre à 100 millions de dollars. En juillet, l’entreprise a annoncé son intention d’embaucher 100 personnes en Saskatchewan.

Cultivateur de source d’image via Twitter



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires