La plateforme VeChain et les NFTs utilisées pour vérifier l’état de vaccination contre le COVID.

Le Comité général de Saint-Marin a approuvé une incitation pour les laissez-passer de vaccination verts utilisant la technologie VeChain et des jetons non-fongibles (NFT). De ce fait, le COVID peut désormais être suivi via le NFT. Certains pays sont allés plus loin en utilisant la blockchain pour stocker les informations des citoyens.

Le certificat numérique de vaccination Covid sur la blockchain

Le jeudi 1er juillet, les autorités de la République de Saint-Marin, un pays miniature situé dans le nord de l’Italie, ont annoncé l’adoption du décret n° 109 du 19 juin, qui a instauré des passeports vaccinaux pour les 30.000 habitants de Saint-Marin.

Comme dans le cas de l’Union européenne, ce document contient les dossiers médicaux liés au COVID-19 pour chaque citoyen :

  • vaccination,
  • test PCR et
  • antécédents de contamination.

 

Ce qui est surprenant, une partie de ce passeport est hébergée via une solution blockchain. En effet, le « San Marino Digital Covid Certificate » se compose de 2 QR codes :

  • le premier code QR répond aux exigences de l’UE et peut être vérifié instantanément par des entités approuvées par les États membres ;
  • le deuxième code QR peut être vérifié par n’importe qui n’importe où. Scannez le code QR avec n’importe quel appareil pour accéder directement à l’application Web qui peut vérifier la validité du certificat. Ceci est réalisé en se liant à un jeton non-fongible (NFT), qui est un certificat d’authenticité numérique unique et non répétable, qui est garanti immuable et accessible en s’inscrivant sur la blockchain publique VeChainThor.

Le projet soutenu par VeChain

Le certificat San Marino Digital Covid a été développé avec le soutien de VeChain, car le NFT contenant le certificat de l’utilisateur donné est hébergé sur la blockchain publique.

Le réseau a fait appel à DNV en tant que partenaire technologique pour mettre en œuvre la solution. Le dernier qui est un leader indépendant des services d’évaluation et un pionnier dans le développement de solutions d’assurance numérique.

Selon le directeur mondial de la croissance et de l’innovation chez DNV, Renato Grottola :

« Le certificat numérique Covid de Saint-Marin est un certificat extrêmement portable. N’importe qui peut potentiellement vérifier un certificat sans avoir besoin de télécharger une application spécifique. L’utilisation de la technologie blockchain de VeChain et, en particulier des jetons non-fongibles (NFT), permet d’augmenter la confiance dans l’authenticité des informations, réduisant ainsi le risque de contrefaçon. »

En termes de sécurité, un système d’information national a été déployé pour délivrer et vérifier les certificats. Tous les traitements de données personnelles dans ce système sont conformes aux normes européennes GDPR. De plus, les données nécessaires à la vérification de l’authenticité ne sont pas incluses dans les informations personnelles de l’utilisateur.

Dans le contexte de la crise du COVID-19, Saint-Marin n’est pas la première destination au monde à essayer la blockchain. En fait, en mars 2020, l’État de New York avait déjà testé une solution similaire.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires