La plateforme de trading Bitfinex demande à ses clients ontariens de retirer des fonds avant le 1er mars avant la suspension de ses services.

Bitfinex a annoncé la suspension des services pour ses clients en Ontario. De plus, la bourse a demandé à ses clients ontariens de retirer des fonds avant le 1er mars.

Service indisponible pour les clients ontariens

Bitfinex a récemment annoncé qu’il suspendrait tous les services en Ontario à partir du 1er mars. Avant cette date, les clients devront quitter leurs positions et retirer des fonds de la bourse.

Cependant, quelques-uns des changements de politique entrent en vigueur avec effet immédiat. Premièrement, les comptes non provisionnés en Ontario doivent être fermés immédiatement. Deuxièmement, les clients ontariens qui n’ont actuellement pas de positions ouvertes sur les marchés de financement peer-to-peer de Bitfinex ne pourront pas accéder à ces marchés, avec effet immédiat. Enfin, les clients en Ontario qui n’ont pas déjà une position de marge ouverte perdront immédiatement l’accès à la position de marge.

A lire également : Tether gèle plus de 150 millions de dollars à la demande du gouvernement américain.

Des problèmes de conformité ?

Concernant ces changements soudains et les suspensions, l’exchange n’a pas fournit les raisons pour lesquelles il a pris ces mesures sur son avis.

L’interdiction de Bitfinex d’offrir des services aux résidents de l’Ontario peut être liée à la pression réglementaire dont Bitfinex n’est pas étranger. En 2018, le procureur général de New York, Letitia James, a intenté une action en justice contre Tether et sa société mère iFinex, qui possède également Bitfinex, alléguant que Tether avait fourni à Bitfinex un prêt de 750 millions de dollars pour aider le marché boursier à couvrir les pertes.

En février 2021Bitfinex a remboursé l’intégralité du prêt. Cependant, en octobre 2021, Bitfinex a été condamné par la Commodity Futures Trading Commission à payer une amende de 1,5 millions de dollars pour s’être livré à des transactions illégales et ne pas s’être correctement enregistré auprès de la Commodity Futures Commission, entre autres actes répréhensibles.

Bonus : Hsu, chef de l’OCC, a déclaré que la réglementation peut promouvoir l’innovation stablecoin.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires