La plateforme Art Blocks : une collection d’œuvres d’art procréées sur Ethereum explose le record

L’engouement pour les jetons non fongibles (NFT) se poursuit. De nouvelles œuvres arrivent chaque semaine à des prix élevés, qu’elles soient nouvelles ou anciennes. La plateforme Art Blocks fait un pas de plus dans ce monde.

Art Blocks : le nouveau pionnier du NFT

Art Blocks a été lancé en novembre 2020 et est une plate-forme NFT basée sur la génération de contenu artistique avec des algorithmes. Pratiquement, l’artiste a publié un algorithme de génération d’œuvres sur la plateforme. Ce dernier est déposé de façon immuable sur la blockchain Ethereum. Pourtant, à ce stade, l’œuvre elle-même n’a pas encore été créée.

Quand un collectionneur désire acquérir une de ces œuvres, une clé aléatoire nommée « seed » sera engendrée et les attributs de l’œuvre seront déterminés. En fait, cette seed vérifie la conception de l’œuvre et les couleurs qui la composent. Par conséquent, le créateur et l’acheteur ne peuvent pas connaître à l’avance à quoi ressembleront les œuvres de la série. Cela supprime toute opportunité de falsification du système et donne une aux acheteurs de miner des œuvres rares.

Autre sujet : L’intervention de Jerome Powell très attendu à l’événement incontournable sur le marché Jackson Hole.

Quant à l’artiste, à l’aide de l’algorithme qu’il publiera sur la plateforme et au prix initial de chaque œuvre, il pourra définir le nombre d’œuvres pouvant être procréées. Par la suite, celui-ci percevra une redevance de 5 % pour chaque vente sur le marché secondaire. En revanche, la plateforme facture 10 % sur la première vente puis 2,5 % pour chaque vente sur le marché secondaire. Enfin, l’équipe de la plateforme Art Blocks choisit soigneusement l’algorithme utilisé, comme expliqué sur son site officiel :

« Les artistes/créateurs sont sélectionnés pour déployer des projets à la seule discrétion de l’équipe d’Art Blocks. Nous nous réservons le droit de sélectionner le contenu de la plateforme sans explication. Cela dit, aucun contenu qui pourrait être considéré comme offensant, même de loin, pour qui que ce soit, ne sera pris en compte. »

Les prix de ces œuvres sont en hausse

Une fois dans le monde NFT, les prix de ces œuvres ont grimpé en flèche. Par conséquent, l’œuvre « Fidenza #313 » originellement vendue par l’artiste Tyler Hobbs pour 0,58 ETH est revendue pour un prix modeste de 1 000 ETH, soit près de 3,3 millions de dollars aux enchères. Pour les internautes qui l’ont miné, cela signifie que l’ETH a augmenté de 172,413%. Cette œuvre fait partie d’une série de 999 œuvres générées par le même algorithme, mais chaque œuvre est basée sur une seed différente

Jusqu’à présent, l’oeuvre 313 est la plus cotée de la série. Néanmoins, d’autres œuvres de la série, dont 723 et 529, ont été vendues pour 650 et 500 ETH respectivement soit équivalent de 2,1 millions et 1,6 million de dollars américains. La série Fidenza n’est pas la seule d’Art Blocks qui a attiré l’attention des collectionneurs. D’ailleurs, le 14 août, l’œuvre #3784 de la série Chromie Squiggle a été acheté par le collectionneur Zoomc pour un prix de 750 ETH.

Voir plus : Atom Bank a déclaré une perte de 36 millions de livres sterling

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des