La dispute d’Apple avec Facebook se réchauffe avec les changements de confidentialité iOS


Les mises à jour de confidentialité du système d’exploitation d’Apple sont sur le point d’entrer en vigueur, mais Facebook et d’autres se battent toujours.

Les mises à jour tant attendues de la confidentialité sur iOS arrivent aujourd’hui (26 avril) et devraient à nouveau exacerber les tensions entre Apple et Facebook.

À la base, le changement de fonctionnalité permettra aux utilisateurs d’empêcher les applications de collecter leurs données. Cela a ouvert une fracture entre Apple et d’autres services, à savoir Facebook, qui reposent sur la collecte de données utilisateur pour générer une publicité efficace.

Le nouvel iOS 14.5 qui arrive cette semaine désactive ce qu’on appelle l’IDFA, ou identifiant pour les annonceurs, par défaut.

L’IDFA est utilisé par les développeurs comme un moyen de surveiller les performances des annonces et de cibler les annonces sur les utilisateurs.

En fin de compte, cette décision réduira la façon dont Facebook surveille ses utilisateurs sur ses applications et comment ils interagissent avec d’autres services et, à son tour, entravera la façon dont les annonceurs peuvent suivre les utilisateurs et voir ce qui les intéresse.

En gardant IDFA désactivé par défaut, les applications devront demander explicitement aux utilisateurs de l’activer et d’autoriser la collecte de données. Facebook introduira une invite pour demander aux utilisateurs s’ils acceptent, mais selon les sondages menés par Facebook, la plupart des utilisateurs choisiront non.

Il supprime une partie du consentement involontaire à la collecte de données dans certaines applications où les utilisateurs ne savent pas que les données sont collectées par défaut.

La nouvelle fonctionnalité, baptisée App Tracking Transparency, est en préparation depuis un certain temps et devait initialement être déployée dans la dernière mise à jour iOS, mais elle a été retardée.

Soutenir Silicon Republic

Son arrivée constitue un défi de taille pour Facebook et son modèle économique – il a généré 84 milliards de dollars de revenus publicitaires l’an dernier.

Confidentialité vs concurrence

Parmi tous les géants de la technologie, Apple a été en mesure de prendre une position plus ferme en matière de confidentialité, son activité étant principalement motivée par la vente d’appareils et de services. Il ne s’appuie pas sur les données de la même manière que Facebook.

Cette divergence économique a mis Apple et Facebook sur une trajectoire de collision.

Mark Zuckerberg de Facebook a pris pour cible Apple en janvier, affirmant que les changements de la société sur l’IDFA étaient motivés par la concurrence plutôt que par le souci de la vie privée.

« Apple peut dire qu’ils font cela pour aider les gens, mais les mouvements suivent clairement leurs intérêts concurrentiels », a déclaré le patron de Facebook lors d’un appel de résultats.

C’était la dernière volée de Facebook. Il avait affirmé que les invites pour activer le suivi des publicités nuiraient aux petites entreprises et a sorti des publicités d’une page dans les journaux pour dénoncer les changements.

Facebook a été le plus virulent dans sa critique d’Apple, mais ce n’est pas le seul. Aujourd’hui, un groupe de sociétés allemandes de technologie et de médias, dont Axel Springer, a déposé une plainte antitrust contre Apple, affirmant que les modifications de la confidentialité nuiraient indûment à leurs activités de publicité.

Les régulateurs ont pris note du naissain. En février, la chef de la concurrence de l’UE, Margrethe Vestager, a déclaré que si le problème est celui de la confidentialité, il pourrait y avoir des violations du droit de la concurrence si Apple crée un environnement dans lequel certaines applications sont traitées différemment des autres ou si les propres applications d’Apple finissent par être favorisées.

Par ailleurs, Apple a annoncé aujourd’hui qu’il investissait 1 milliard de dollars dans un nouveau campus en Caroline du Nord pour 3000 employés, ainsi qu’un engagement de 80 milliards de dollars à investir dans d’autres régions des États-Unis. Le directeur général d’Apple, Tim Cook, a déclaré que les investissements atteindraient «les communautés des 50 États».

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Aperçu de Brave Search

Un nouveau moteur de recherche de Brave axé sur la confidentialité est actuellement en mode aperçu et test. Leur objectif est de surpasser Google en