La Corée du Sud va imposer un impôt sur le revenu de 20% sur les transactions cryptographiques



Les responsables sud-coréens ont annoncé leur intention de taxer les transactions cryptographiques à hauteur de 20% à partir de l’année prochaine.

À compter de l’année d’imposition 2022, les investisseurs en actions et en obligations seront imposés sur les gains en capital de plus de 50 millions de wons, soit 45 000 $. Les transferts non liés à la vente de la propriété d’actifs cryptographiques seront également soumis à des «taux d’imposition statutaires sur les donations et les successions» pouvant atteindre 50%.

Malgré les réactions négatives attendues et les demandes de retard des investisseurs sud-coréens, la fiscalité avancera comme prévu. De nombreuses plaintes d’investisseurs expliquent pourquoi la cryptographie est distinguée et pourquoi ces nouveaux taux d’imposition ne sont pas également imposés sur les transactions boursières. Alors que les investisseurs en crypto sont contre cette décision, une étude a montré que les citoyens sud-coréens soutiennent en général la nouvelle taxe.

Le plan a été initialement annoncé plus tôt dans l’année lors d’une réunion interinstitutions vice-ministérielle. La réunion a été supervisée par le chef de la coordination des politiques gouvernementales, Koo Yoon-Cheol.

En vertu de la nouvelle réglementation, les gains provenant des transactions cryptographiques seront désormais considérés comme des «revenus divers» et seront soumis au nouveau taux d’imposition. Les investisseurs doivent déclarer les gains d’actifs virtuels lors du dépôt des impôts sur le revenu en mai 2023. Les responsables du gouvernement ont également appelé à prolonger les efforts de la Commission des services financiers (FSC) pour lutter contre les activités illégales ou illicites sur le marché de la cryptographie, jusqu’à la fin du mois de septembre. .

Jusqu’à présent, 676 personnes ont été accusées d’évasion fiscale et ont vu leurs actifs numériques saisis par les autorités de Séoul. Au total, le groupe a représenté 27,8 billions de wons (25 milliards de dollars) de l’écart fiscal de la Corée du Sud. Dans le cadre de la répression, les échanges cryptographiques relevant de la juridiction de la Corée du Sud seront tenus de partager les enregistrements commerciaux et de transactions.

Le plan crypto-fiscal de Séoul est en marche depuis des mois

Alors que de nombreux investisseurs numériques sud-coréens sont enthousiasmés par cette nouvelle, cela ne devrait pas les surprendre. Le mois dernier, le ministre des Finances de la Corée du Sud, Hong Nam-ki, a déclaré que le gouvernement allait de l’avant avec le plan fiscal.

Hong a également doublé sa position selon laquelle les actifs virtuels ne peuvent pas être reconnus comme monnaie et que personne ne peut garantir la valeur marchande actuellement négociée des actifs virtuels. «Lorsque les plus-values ​​sont générées à partir de transactions d’actifs virtuels, nous ne pouvons nous empêcher d’imposer la taxe pour promouvoir l’égalité fiscale», a déclaré Hong.

En vertu de la législation fiscale coréenne actuelle, le gouvernement impose les bénéfices des «actifs incorporels» tels que les droits de marque. Les actifs de crypto-monnaie sont également qualifiés d’actifs incorporels selon les réglementations comptables mondiales. Hong a poursuivi en disant que les monnaies numériques ne sont que de simples actifs virtuels et, par conséquent, n’ont aucune valeur intrinsèque.

La fiscalité n’est pas la seule initiative envisagée par les autorités sud-coréennes. Le FSC prévoit également d’empêcher les opérateurs commerciaux adjacents à la cryptographie d’effectuer des transactions en utilisant leurs entreprises. L’idée est d’atténuer les chances que la manipulation des prix et les activités déloyales deviennent des problèmes plus importants qu’ils ne le sont déjà. Le FSC rapporte que le nombre d’entreprises qui tombent sous cette restriction oscille autour de 60.

Avertissement

Toutes les informations contenues sur notre site Web sont publiées de bonne foi et à des fins d’information générale uniquement. Toute action que le lecteur entreprend sur les informations présentes sur notre site Web est strictement à ses propres risques.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers