La CFTC inflige une amende civile de 1,4 millions de dollars à Polymarket, pour cause de violation des swaps non enregistrés.

Une amende de 1,4 millions de dollars pour Polymarket

Ce lundi, Polymarket, une plateforme de marché de l’information décentralisée, s’est vu infliger une amende civile de 1,4 millions de dollars par la CTFC ou Commodity Futures Trading Commission  des États-Unis. Cela pour avoir omis de fournir la désignation ou l’enregistrement du marché des contrats désigné (DCM) en tant que mécanisme d’application des swaps (SEF) basé sur des événements de gré à gré.

Pour rappel, Polymarket est une plateforme qui se concentre sur les paris sur les résultats du marché via des contrats d’options binaires (comme des compétitions sportives professionnelles ou des élections politiques) et des sujets d’actualité (comme le nombre de cas de COV -19).

La plateforme de paris événementiels propose des contrats d’options binaires de négociation publique liés à des événements futurs. Le marché le plus chaud de la plateforme actuelle est le suivant. Ces événements sont facilement affectés par la décision « oui » ou « non ».

A lire aussi : La banque centrale en Chine lance une application de portefeuille numérique en yuan en version pilote.
Depuis juin 2020, des contrats de négociation d’options binaires en ligne basés sur des événements sur la plate-forme Polymarket ont été accusés d’exploiter des « installations illégales non enregistrées ou non identifiées ».

La CFTC a déclaré que, selon la loi en vigueur, ces contrats de marché événementiel consistent en une paire d’options binaires, qui constituent des swaps sous la juridiction de la CFTC, et exigent que tous les marchés qui ne se conforment pas au Commodity Exchange Act (CEA) et Règlement CFTC à publier sur Polymarket.com.

Le directeur par intérim de l’application de la loi, Vincent McGonagall, a déclaré :

« Tous les marchés de produits dérivés doivent fonctionner dans les limites de la loi quelle que soit la technologie utilisée, et notamment ceux de l’espace dit de la finance décentralisée ou » DeFi « .

Cependant, la CFTC a confirmé que Polymarket avait reçu une sanction civile réduite pour sa « coopération substantielle » dans cette enquête.

Pour aller plus loin : Le Pérou propose un projet de loi pour réglementer les organisations qui fournissent des services de crypto-monnaie

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires