La Banque centrale de Chine affirme qu’elle va continuer à durcir le ton face aux cryptomonnaies.

En juin, le prix des cryptomonnaies a strictement changé sous l’effet d’un durcissement de ton des autorités chinoises vis-à-vis de ces échanges d’actifs très prisés dans le pays. Selon une nouvelle communication de la banque centrale du pays, cette tendance devrait se poursuivre.

Les cryptomonnaies dans le collimateur de la BPC

La nouvelle publication de la Banque populaire de Chine (BPC) montre les prochains domaines de développement pour les institutions financières. Dans cette publication, la BPC désire se poursuivre à empêcher les activités illégales unies aux actifs numériques et aux cryptomonnaies :

« Face au battage médiatique entourant les transactions en monnaie virtuelle, BPC continuera à maintenir une forte pression. »

Lire aussi : GoldenTree, une société de gestion d’actifs achète du Bitcoin(BTC).

Pour rappel, depuis 2017, le trading de cryptomonnaies est spécialement examiné dans le pays : la bourse n’a donc pas le droit d’opérer dans le pays. La Banque centrale de Chine affirme que cette dernière a l’ambition de continuer à contrôler et guider les entreprises et les plateformes pour effectuer une rectification complète conformément aux exigences réglementaires« .

La Chine durcira le ton face aux cryptomonnaies

À mesure que l’importance du système financier a abondamment augmentée, le besoin du gouvernement chinois de contrôler ce système s’est également renforcé. Compte tenu de l’incapacité de la banque centrale à suivre les flux de fonds via ces actifs, les cryptomonnaies, en particulier le Bitcoin, constituent un défi pour Pékin

Afin de résoudre ce problème et de prévenir et contrôler les risques financiers, les autorités ont choisi d’interdire les transactions de cryptomonnaie du pays. Les analystes disent qu’en dépit des tentatives de Pékin de contrôler les flux de capitaux, la Chine craint que les investissements illégaux et les activités de collecte de fonds n’augmentent pas.

« La Chine n’a pas de marché de capitaux ouvert et les cryptomonnaies permettent de contourner cette situation, ce qui est inacceptable pour les autorités », estime Jeffrey Halley, analyste pour l’Asie et le Pacifique pour Oanda, entreprise spécialisée dans les échanges internationaux.

Le durcissement des cryptomonnaies peut permettre également à la Chine de lancer sa propre monnaie virtuelle, un projet sur lequel la banque centrale travaille depuis 2014, qui permettra au gouvernement de mieux contrôler le commerce. Si la création et le commerce de cryptomonnaies sont illégaux en Chine depuis 2019, alors les récentes actions de Pékin entraîneront bientôt la fermeture de son importante industrie minière.

Chine : son yuan numérique est en pleine évolution

En mars, la Chine a lancé la phase de test du yuan numérique. Cette monnaie virtuelle devrait permettre à Pékin de réaliser des transactions internationales dans sa propre devise, alors que le commerce mondial actuel est majoritairement libellé en dollars américains (plus de 80 % des transactions).

« L’objectif est de rendre le yuan plus accessible à l’international tout en gardant un contrôle total sur les prix des devises », a déclaré Halle.

Depuis juin, la Chine a aussi été notamment sévère envers les mineurs de cryptomonnaie. Certaines provinces ont coupé l’approvisionnement en électricité des mines ou ont carrément interdit l’activité. En conséquence, les mineurs ont été contraints de s’exiler vers d’autres endroits, ce qui a considérablement réduit la puissance de calcul ou hashrate du réseau Bitcoin. Par conséquent, le gouvernement devrait continuer à assainir l’industrie et aider à repositionner la puissance de calcul mondiale.

 

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des