Joom Frech, le prochain concurrent européen d’Amazon ?

0
189

Ayant réalisé une fulgurante croissance en Russie depuis son lancement il y a trois ans, Joom se lance maintenant à la conquête du marché européen avec son service de livraison d’ingrédients et de produits alimentaires frais. Le service sera d’abord lancé en Russie puis s’étendra à travers le Vieux Continent grâce à l’acquisition de 10% de la société iGooods déjà spécialisé dans le domaine.

Cela démontre l’attractivité du marché de la livraison alimentaire, qui voit également trois jours plus tard, le 28 août, l’entrée de Naturalia. Cette dernière proposera aux Parisiens plus de 2 000 produits bio en livraison à domicile à travers son partenariat avec le géant de l’e-commerce californien Amazon.

Joom, un concurrent e-commerce russe à ne pas sous-estimer

Fondée en 2016 par Ilya Shirokov, Joom est une entreprise russe spécialisé dans l’e-commerce. Sa plateforme est complétée par une application mobile qui permet de vendre et d’acheter toutes sortes de produits non-alimentaires dans le monde entier.

Il est reconnu pour ses plus bas prix du marché pour des produits chinois et russes, mais aussi locaux. Le 25 août, il a investi 4,4 millions € pour l’acquisition de 10% de la société russe iGooods, spécialisée dans la livraison de produits de supermarché basée à Saint-Petersburg.

Joom Fresh, un service de livraison alimentaire compétitif en vue

Avec le lancement de Joom Fresh, Ilya Shirokov vise à proposer la livraison à domicile de produits alimentaires frais, ainsi que d’ingrédients d’épicerie. Les consommateurs pourront réaliser leurs commandes depuis l’application sur la base des catalogues des supermarchés et hypermarchés. La plateforme permettra de bénéficier d’une livraison en 30 minutes selon son fondateur.

Sa fusion avec iGooods lui permet de partir sur d’excellentes bases pour se lancer dans cette activité. En effet, en Russie, cette entreprise est classée au premier rang en matière de livraison, avec plus d’1 million de commandes durant les premiers mois de l’année. Elle propose des produits alimentaires depuis une centaine de magasins et grossistes, comme le Métro germanique, ou les géants russes Magnit et Lectra.

A noter que le secteur de la livraison alimentaire est en constante croissance. 30% des ménages ont réalisé au moins une commande en ligne de ces types de produits durant le premier semestre.

Joom, une place de marché à ambition internationale

Joom bénéficie déjà d’une bonne notoriété malgré son jeune âge. Depuis ses débuts en France en 2018, il y recense 40 000 téléchargements par jour. Par ailleurs, sa position européenne a également connu une forte croissance, lui permettant d’y réaliser 50% de son chiffre d’affaires. S’étant fait remarqué dans l’Hexagone avec une campagne télévisée en début d’année, la plateforme propose actuellement 350 000 produits français.

Présente dans plus d’une centaine de pays, la plateforme génère un chiffre d’affaires s’élevant à 1 milliards USD et recense 25 millions d’utilisateurs par mois. Mais à titre comparatif, Amazon attire plus de 29 millions de visiteurs mensuels en France. Néanmoins, Joom bénéficie d’un atout unique puisque 95% de ses ventes sont basés sur son application mobile.

Investissant surtout dans les technologies de l’intelligence artificielle et en machine learning, 30% des ingénieurs de l’entreprise y sont spécialisés. Grâce à ses innovations, la plateforme permet de profiter d’une expérience utilisateur personnalisée. Par ailleurs, il dispose également d’un avantage majeur par rapport à Amazon, en proposant exclusivement des produits tiers.

Les principaux obstacles au lancement de Joom Fresh

Joom axe actuellement sa politique dans la croissance, grâce à des financements issus de la vente de ses filiales. Bien que l’activité démontre une forte croissance, le seuil de rentabilité n’est pas encore atteint. L’entreprise e-commerce va pourtant devoir aborder sérieusement certains problèmes liés à la livraison rapide de produits alimentaires.

La livraison express de produits alimentaires, un défi pour Joom

En effet, ce modèle économique est encore en recherche de la meilleure stratégie de rentabilité. Néanmoins, à ce stade, l’entreprise russe est encore libre de tout engagement financier, puisqu’elle n’a jamais réalisé de levées de fonds. Par contre, sa réputation s’est déjà retrouvée entachée dans le passé, à cause de son manque d’engagement dans la confiance et la qualité.

En effet, Joom a toujours priorisé la politique de bas prix, adossé principalement sur des produits chinois dont la qualité n’est pas toujours assurée. D’ailleurs, les consommateurs se sont déjà heurtés à des problèmes de conformité par rapport à leurs commandes, mais également des livraisons qui ne sont jamais arrivées à destination.

D’un autre côté, les Français se souviennent également des anciens scandales liés à la vache folle il y a 30 ans, l’arnaque à la viande de cheval il y a 6 ans et celle de Lactalis il y a seulement 2 ans. Ces affaires ont augmenté la méfiance des Français dans la livraison alimentaire. Joom devra ainsi s’adapter aux préférences actuelles pour les produits locaux bios.

Egalement, il devra nouer des partenariats avec les hypermarchés, lesquels risquent de le considérer comme un concurrent. En effet, Casino est déjà partenaire avec Amazon, Auchan a déjà déployé ses drives, tandis que Leclerc et Carrefour proposent aussi la livraison alimentaire à Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here