SEO : D’après John Mueller, les Robots d’indexation Google ne prennent pas de pause

SEO : D’après John Mueller, les Robots d’indexation Google ne prennent pas de pause

Depuis fin-2020, de nombreux webmasters de la communauté francophone ont des problèmes pour faire indexer leurs nouveaux sites Internet, sur le moteur de recherche de Google. Cela a été largement reporté sur Twitter et sur le forum de discussion officiel de Google, entre autres.

Récemment sur Twitter, le dénommé John Mueller (ingénieur et porte-parole chez Google Search) a été interloqué par un référenceur (SEO), qui accusait Googlebot (le robot d’exploration de Google), de devenir “fainéant”.

googlebot faineant
« …peut-être que Google devient fainéant ». Source : @martinomosna sur Twitter.

En effet, de nombreux référenceurs (SEO) ne veulent pas croire aux nouveaux standards du moteur de recherche, en matière d’exploration de sites Web, et nombreux sont ceux à évoquer un possible bug d’indexation Google.

Pourtant, à l’heure où nous diffusons cette news, cela fait déjà plus de 16 mois que la donne a changé en matière d’indexation Google.

Problèmes d’indexation Google : s’agit-il d’un bug ?

Puisque ces nouveaux délais d’indexation ne datent par d’hier, plus le temps passe, plus il faut se rendre à l’évidence… Quelque chose se trame chez Google.

Lorsqu’on y regarde de plus près du côté des annonces de la firme de Mountain View, il est à noter que les équipes d’ingénieurs de Google Search ont régulièrement communiqué sur leurs délais d’indexation récents. Cela a commencé le 11 novembre 2020 sur la chaîne YouTube « Google Search Central », où la Team de Google a évoqué, pour la première fois, le concept de Predictive Crawling (ou Exploration Prédictive).

Il s’agirait d’un algorithme destiné à deviner quelles pages et quels contenus doivent être explorés en priorité par Googlebot, permettant ainsi de faire réaliser des économies de serveurs web en évitant les contenus moins urgents et/ou moins qualitatifs.

Dans cette première annonce, Google avait déjà très clairement affirmé sa volonté de réduire le crawl pour certains contenus.

Dans une nouvelle vidéo postée par la même équipe le 20 janvier 2022, Google a fait cette nouvelle annonce : pour atteindre son Objectif Zéro Carbone d’ici 2030, l’une des actions les plus simples et rapides à mettre en place, c’est de réduire la fréquence à laquelle Google explore, indexe et met à jour les contenus référencés dans les SERPs (Search Engine Results Page).

Au fil des annonces, le jeu de Google est de plus en plus clair.

En effet, récemment, John Mueller, le porte-parole numéro 1 chez Google, a communiqué de nombreuses fois sur YouTube, Twitter ou encore sur Reddit, la plateforme anglosaxone.

Les propos qui reviennent sont souvent les mêmes : Nous n’avons aucun problème à signaler chez Google (au sujet de l’indexation) ; et La barre est plus haute aujourd’hui, en termes de qualité, pour être indexé sur le moteur de recherche.

Encore une fois, c’est donc le 22 mars que John Mueller, sur Twitter a répondu ceci au référenceur (SEO) qui accusait Google d’être devenu fainéant.

John Mueller sur l'indexation Google
« Les algorithmes comme ceux utilisés pour l’exploration et l’indexation Google ne prennent pas le temps de jouer au billard ; et ils ne traînent pas à la machine à café. Ils travaillent en continu (sans s’interrompre). Donc, s’ils ne travaillent pas actuellement sur votre site, c’est qu’ils travaillent sur un site qu’ils jugent plus important que le vôtre… Convainquez-les qu’ils manquent quelque chose en n’explorant pas vos pages ». Source : @JohnMu sur Twitter.

Comment résoudre les problèmes d’indexation Google ?

C’était l’objet de la suite de la conversation sur Twitter : comment retrouver une vitesse d’indexation instantanée de façon naturelle et pérenne ? C’est-à-dire, sans utiliser de techniques contraires aux consignes pour les Webmasters partagées officiellement par Google.

Voyons la réponse donnée par notre premier référenceur. Celui qui accusait Google de faire la sieste… Car après avoir finalement vu ses pages s’indexer, celui-ci a finalement déclaré « C’est sûr, Googlebot dormait pour des raisons inconnues, car il n’y avait aucun problème de qualité sur mon site. Voyez mon indexation… », suivi de cette capture.

Indexation Google réussie
Après un certain délai, Googlebot décidé finalement d’indexer les contenus découverts.

Googlebot serait ralenti pour des raisons inconnues ?

Non, pas vraiment.

D’ordinaire avec les annonces de Google, il est nécessaire de savoir lire entre les lignes, mais dans ce cas présent, le discours est assez clair. Depuis des mois, Google parle de plus en plus de la réduction de son empreinte sur l’environnement. Cet objectif, il veut l’atteindre, entre autres, en rehaussant la barre de Qualité exigée aux contenus et aux sites Web, c’est-à-dire, le minimum syndical pour être jugé comme « Explorable » et « Indexable ».

C’est enfin le compte Twitter de @MisterWordPress qui a rappelé ces quelques conseils de bon sens, pour optimiser son indexation Google…

« Aujourd’hui, puisque les critères de “Positionnement sur Google” sont tout simplement identiques aux “Critères d’indexation sur Google”, pourquoi ne pas travailler (suffisamment dur) pour être indexé de façon naturelle ? »

Les leviers à prendre en compte en priorité, pour (ré)optimiser son indexation :

  • originalité du contenu
  • critères de confiance pour votre site
  • liens internes (maillage construit comme un humain)
  • taux d’engagement et de rétention (éviter le taux de rebond)
  • optimisation technique (Core Web Vitals…)

…ainsi que d’autres critères, comme le choix d’un bon hébergement Web (notamment, pour optimiser son score “Google PageSpeed Insights”).

En travaillant sur tous ces points, c’est tout votre référencement qui vous remerciera.

Déjà à l’époque, le référencement naturel et les algorithmes ne se basaient pas sur un seul critère de positionnement. Maintenant, pour l’indexation Google, c’est pareil.

Ensuite, @MisterWordPress a finalement ajouté ceci :
De mon côté, je vois que les contenus commerciaux à fort potentiel peuvent mettre plus de temps à être indexés que les pages de parking de domaine (un comble). Le temps nous en dira plus au sujet de l’indexation Google, mais ce qui est sûr, c’est que maintenant, nous avons besoin d’un mélange de bons signaux (comme une recette de cuisine qui nécessiterait plusieurs bons ingrédients pour bien fonctionner).

Personne n’en est content actuellement de cette situation problématique concernant l’indexation Google, mais tout le monde est logé à la même enseigne. Les nouvelles règles sont appliquées à tous. Donc, comme toujours, il faudrait essayer de transformer ces changements d’algorithme SEO en une opportunité.

Les personnes intelligentes “profiteront” de cette mise à jour de Google, en misant sur la qualité avec leur réseau de sites Web, autant pour le contenu (plus qualitatif), que pour tout ce qu’il y a autour du site Web (contexte offpage, le netlinking, etc).

Conclusion pour appréhender son indexation Google en 2022

Comme le disait Darwin, ceux qui gagnent ne sont pas les plus forts ni les plus intelligents, mais ceux qui savent s’adapter lorsque cela est nécessaire.

Google a rebattu les cartes de l’indexation Google et la donne a changé.

Pour pouvoir apparaître sur le moteur de recherche en 2022, il est venu le temps de se retrousser les manches et de rapidement miser (encore plus) sur la qualité du site Web et l’originalité de ses contenus, au risque d’être finalement ignoré complètement par Googlebot.


Pour aller plus loin.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de