HYAS cherche à développer un produit de cybersécurité avec un tour de série B de 20 millions de dollars canadiens


La start-up de cybersécurité basée à Victoria, HYAS, a levé un tour de financement de série B de 20 millions de dollars canadiens (16 millions de dollars américains) alors qu’elle cherche à développer sa technologie d’identification et de blocage de l’infrastructure des cyberattaques.

La ronde a été menée par S3 Ventures, basée à Austin, au Texas, avec la participation de Uncorrelated Ventures, Tightline Holdings, Cyber ​​Mentor Fund et Dcode Capital. Les investisseurs précédents M12, Startup Capital Ventures et 205 Capital ont également participé.

«Les attaques contre la chaîne d’approvisionnement, le phishing et les ransomwares continuent de nuire aux entreprises et aux organisations gouvernementales.»

Suite à l’opération, Charlie Plauche, associé chez S3 Ventures, a rejoint le conseil d’administration de HYAS. Les fonds seront utilisés pour accélérer le développement de produits et l’expansion du marché de HYAS.

Fondée en 2015, HYAS propose une solution de sécurité qui s’intègre dans la pile technologique de sécurité existante d’une entreprise, afin de détecter et de prévenir de manière proactive les cybermenaces avant qu’elles ne surviennent. HYAS compte parmi ses clients plusieurs sociétés Fortune 100.

Le produit est également conçu pour identifier l’infrastructure derrière ces cyberattaques. Les équipes peuvent utiliser la plate-forme HYAS pour traquer l’infrastructure de l’adversaire et bloquer les attaques de phishing et de ransomware au niveau de la couche réseau, avant même leur lancement.

HYAS opère à un moment intéressant dans l’espace de la cybersécurité, d’autant plus que la pandémie COVID-19 oblige les employés à travailler à distance et les acheteurs à déplacer leurs informations sensibles en ligne.

CONNEXES: Les leaders canadiens de la cybersécurité disent que l’écosystème nécessite la croissance de la communauté

Le Cyber ​​Intelligence Center de Deloitte a observé un pic d’attaques de phishing, de malspams et d’attaques de ransomwares pendant la pandémie. De grandes entreprises technologiques canadiennes telles que Wattpad et Shopify ont subi des violations de données en 2020.

Ce pic global d’attaques a entraîné une augmentation de la demande de logiciels de cybersécurité, les entreprises mondiales devant dépenser 12,6 milliards de dollars en outils de sécurité cloud d’ici 2023.

«Les attaques contre la chaîne d’approvisionnement, le phishing et les ransomwares continuent de victimiser les entreprises et les organisations gouvernementales car les approches traditionnelles de la sécurité ne comblent pas assez rapidement l’écart», a déclaré Dave Ratner, PDG de HYAS. «HYAS transforme la table des attaquants en exposant et en bloquant leur infrastructure et leurs canaux de communication.»

La Colombie-Britannique abrite un certain nombre de startups de cybersécurité. Au-delà de HYAS, il y a aussi Plurilock Security, basée à Victoria, qui a été inscrite en septembre à la Bourse de croissance TSX, ainsi que Forecight, basée à Vancouver.

Source de l’image Unsplash. Photo par Thomas Lefebvre.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires