Hong Kong annonce une proposition visant à interdire le commerce de détail crypté



Si la loi proposée est promulguée, le crypto trading ne sera disponible que pour les professionnels ayant 1 million de dollars dans leur portefeuille d’investissement.

Le gouvernement de Hong Kong a annoncé qu’il allait de l’avant avec son intention de rendre obligatoire la licence des échanges cryptographiques locaux. Cette décision permettra au crypto trading d’être effectué uniquement par des investisseurs professionnels. Pour être un investisseur qualifié, il faut détenir au moins 1 million de dollars dans son portefeuille. Cette exigence exclura une partie massive des investisseurs crypto opérant à Hong Kong.

Hong Kong cherche à réglementer les échanges cryptographiques

L’idée a déjà fait surface, le régulateur du marché financier de la région administrative autonome ayant proposé quelque chose de similaire en novembre dernier. Un groupe de défense des échanges cryptographiques de Hong Kong avait contesté la proposition et les réglementations qui l’accompagnaient.

Le groupe est même allé jusqu’à dire que la loi proposée pousserait les investisseurs particuliers vers des plateformes non réglementées.

Le Bureau des services financiers et du Trésor de Hong Kong (FSTB) a publié aujourd’hui un avis concernant la consultation. Il a déclaré que la consultation avait conclu que tous les échanges cryptographiques opérant dans leur juridiction devaient être autorisés. Dans l’état actuel des choses, les échanges cryptographiques peuvent choisir de «s’inscrire» et d’obtenir leur statut de licence à Hong Kong.

Si les propositions sont effectivement adoptées et deviennent loi, le régulateur financier de la juridiction aura à son tour apparemment le pouvoir ultime sur l’industrie de la cryptographie à Hong Kong. L’agence a également fait valoir que le cadre est aligné sur les recommandations du Groupe d’action financière.

L’Asie et la crypto continuent de se faire la tête

Alors que Hong Kong fait l’actualité aujourd’hui avec les règlements proposés, ils sont loin d’être la seule juridiction asiatique à tenter quelque chose comme ça. Début mai, la Thaïlande a adopté des réglementations qui concernent également les échanges cryptographiques. L’Office thaïlandais de lutte contre le blanchiment d’argent exigera désormais que les bourses locales vérifient l’identité des clients via une machine «dip-chip».

Le processus exige que les clients soient physiquement présents pour terminer ce processus. La Thaïlande a également proposé des règles similaires à celles examinées par Hong Kong, qui excluraient une grande partie des commerçants de détail du marché de la cryptographie. Cependant, la réaction négative du public a poussé le gouvernement à retirer cette proposition.

La Chine est un autre grand nom qui cherche à réglementer davantage la crypto-monnaie. Le pays a adopté une position anti-crypto et a interdit toutes les transactions liées à la cryptographie. Dans la dernière tentative de la Chine pour lutter contre le marché du commerce numérique, ils ont également interdit aux institutions financières et aux sociétés de paiement de fournir tout service lié aux transactions cryptographiques.

Le gouvernement voulait également que les investisseurs s’opposent au trading spéculatif de crypto-monnaie. En vertu de l’interdiction, les banques et les canaux de paiement en ligne ne peuvent offrir aux utilisateurs aucun service impliquant de la monnaie numérique.

Avertissement

Toutes les informations contenues sur notre site Web sont publiées de bonne foi et à des fins d’information générale uniquement. Toute action que le lecteur entreprend sur les informations présentes sur notre site Web est strictement à ses propres risques.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des