Greensoil PropTech Ventures obtient environ la moitié de l’objectif de 100 millions de dollars américains pour le Fonds II


Greensoil PropTech Ventures a obtenu environ 50 millions de dollars US lors d’une première clôture, ainsi que des engagements supplémentaires, pour un objectif de 100 millions de dollars pour son deuxième fonds.

Le fonds de capital-risque a reçu le soutien d’organisations immobilières canadiennes de renom et de l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public, l’un des plus importants gestionnaires de placements de retraite au Canada, qui a servi d’investisseur de référence pour le Fonds II.

Les LP comprenaient également des investisseurs nouveaux et de retour tels que Starlight Investments, le plus grand propriétaire d’unités locatives du pays avec 20 milliards de dollars d’actifs sous gestion. Leo Del Zotto, PDG de Tridel Group, Peter Aghar, ancien président de Kingsett Capital, Henry Wolfond, président et chef de la direction de Bayshore Capital, et Stephen Greenberg, président d’Osgoode Properties, ont également investi, selon le Globe and Mail.

Greensoil a été fondée en 2015 et se présente comme l’un des premiers fonds de capital-risque au monde entièrement axés sur la technologie immobilière.

REMARQUÉ: Le rapport présente un aperçu du secteur canadien de la proptech alors que l’immobilier subit une transformation numérique

En plus de ses notables LPs immobiliers, la société est dirigée par des membres notables de l’industrie immobilière canadienne tels que le cofondateur et président Alan Greenberg, qui a passé près de 30 ans à des postes de haute direction au sein du Minto Group of Companies; Jamie James, qui était auparavant conseiller principal en développement durable chez Tridel; et Dave Harris Kolada, ancien gestionnaire du portefeuille VC d’OpenText. Greensoil PropTech Ventures est l’un des deux fonds sous l’égide de GreenSoil Investments, qui gère également un fonds agro-alimentaire.

Greensoil investit dans des sociétés en début de phase ou en phase intermédiaire en Amérique du Nord, en Europe et en Israël. La firme est l’un des investisseurs canadiens les plus remarquables dans les technologies proptech aux côtés d’Alate Partners et de Groundbreak Ventures, et prétend maintenant avoir environ 100 millions de dollars américains sous gestion dans ses deux fonds. Son portefeuille comprend CarbonCure, ThoughtWire et Honest Buildings, basé aux États-Unis, qui a été acquis en 2019 pour 161 millions de dollars, selon Crunchbase.

Proptech a été un segment en croissance pour les investissements en capital-risque au cours de la dernière décennie, avec des investissements mondiaux en augmentation significative vers 2018. Alors que le secteur immobilier a subi des transformations majeures pendant COVID-19 et que les investissements ont diminué de près de 25% dans le monde, les rapports indiquent des opportunités massives dans l’espace.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires