Grayscale intente une action en justice contre la SEC après le rejet de sa demande d’ETF bitcoin au comptant.

Grayscale, qui gère le plus grand fonds bitcoin au monde, a déclaré qu’il poursuivrait la SEC américaine. Cela après que les régulateurs ont rejeté une proposition visant à convertir le véhicule d’investissement en un fonds négocié en bourse.

Une série de rejets d’ETF bitcoin au comptant par la SEC

Le 29 juin, les autorités américaines de réglementation des valeurs mobilières ont rejeté la proposition de Grayscale d’inscrire un fonds négocié en bourse (ETF) bitcoin au comptant à la bourse Arca de la Bourse de New York.

Selon la SEC, la proposition ne respectait pas les normes conçues pour prévenir la fraude et la manipulation du marché. 

La SEC a déclaré que sa désapprobation ne reposait pas sur « une évaluation de l’utilité ou de la valeur du bitcoin. Ni de la technologie blockchain plus généralement, en tant qu’innovation ou investissement ».

En effet, la Commission a identifié et répertorié les sources possibles de fraude et de manipulation sur le marché du Bitcoin Cash. Il s’agit notamment :

  • des transactions de blanchiment d’argent,
  • de la manipulation des baleines,
  • des échanges de réseaux et du piratage,
  • de la diffusion d’informations trompeuses 
  • des « activités de manipulation impliquant des soi-disant » stablecoins « , y compris Tether« .

Au cours de 2021, la SEC a rejetée plus d’une douzaine de propositions d’ETF spot bitcoin. Il s’est concentrée sur l’absence d’accords de partage de surveillance. Cela avec un marché réglementé de taille significative concernant les actifs sous-jacents.

A lire : Coinbase prévoit de s’étendre en Europe en demandant l’approbation réglementaire de divers pays européens.

Grayscale lance un défi juridique.

Le PDG de Grayscale, Michael Sonnenshein, a déposé une contestation judiciaire le lendemain. La SEC est soupçonnée d’avoir violé l’Administrative Procedure Act et la Securities Exchange Act. Dans une déclaration sur l’action, Grayscale a demandé pourquoi les régulateurs étaient à l’aise avec les ETF qui détiennent des dérivés sur des actifs spécifiques, mais pas avec les fonds qui détiennent les mêmes actifs.

Donald B. Verrilli Jr Stratège juridique principal de Grayscale a déclaré : « La SEC n’applique pas un traitement cohérent à des véhicules d’investissement similaires et agit donc de manière arbitraire et capricieuse en violation de la loi sur la procédure administrative et de la loi sur la bourse des valeurs mobilières de 1934″,

En outre, Sonnenshein a déclaré que la société estime que les investisseurs américains ont massivement exprimé le souhait de voir GBTC, passer à un ETF bitcoin au comptant. Selon Ycharts, le fonds GBTC se négocie actuellement avec une décote ou une prime négative de -29%.

Par ailleurs, Grayscale a lancé une campagne de commentaires au cours d’une période d’examen de 240 jours. Cela a abouti à la soumission d’un record de plus de 11 400 réponses, dont plus de 99 % ont soutenu le changement de fonds. 

A voir également : Three Arrows Capital a reçu une ordonnance de liquidation émise par un tribunal britannique.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires