Golden Ventures cherche à capitaliser sur les gagnants du portefeuille avec deux nouveaux fonds


Golden Ventures a fermé deux fonds d’une valeur combinée de 147 millions de dollars canadiens (120 millions de dollars américains) pour s’étendre au-delà des investissements de démarrage et rejoindre une liste croissante de VC canadiens avec des fonds d’opportunités dédiés.

La société de capital-risque basée à Toronto a clôturé son quatrième fonds de démarrage avec un total de 123 millions de dollars canadiens (100 millions de dollars américains) et un fonds d’opportunités de 24 millions de dollars canadiens (20 millions de dollars américains).

« Donc, il y a souvent des opportunités supplémentaires pour nous d’investir sur lesquelles nous n’avons tout simplement pas capitalisé. »

Avec son nouveau fonds d’opportunité, Golden est le dernier VC local avec un fonds dédié pour capitaliser sur des participations plus importantes dans des entreprises gagnantes alors que les sorties s’accélèrent dans l’écosystème technologique canadien. Bien qu’il fasse partie d’une macro-tendance, il s’agit d’une expansion notable pour l’un des investisseurs en démarrage les plus importants du Canada.

« Le Fonds d’opportunités a vraiment vu le jour simplement en reconnaissant que, grâce à l’investissement d’amorçage, nous construisons vraiment des relations très solides avec les fondateurs de ces entreprises », a déclaré Matt Golden, fondateur et associé directeur de Golden.

« Nous n’investissons généralement dans notre véhicule d’amorçage que jusqu’à la série A, et rarement, rarement au-delà, mais nous avons accès à ces accords et pouvons continuer à ajouter de la valeur à ces entreprises », a ajouté Golden. « Donc, il y a souvent des opportunités supplémentaires pour nous d’investir sur lesquelles nous ne capitalisions tout simplement pas et, donc, nous voulions nous assurer que, pour le bénéfice des fondateurs et du bénéfice de nos investisseurs, nous disposions d’un autre véhicule que nous pourrions continuer. dans ce voyage avec eux.

Les commanditaires (LP) de Golden pour les fonds comprennent à la fois des investisseurs nouveaux et anciens. Les investisseurs existants comprennent BDC Capital, Foundry Group Next, HarbourVest Partners, Kensington Capital Partners, Northleaf Capital Partners et Teralys Capital, ainsi que des family offices et des particuliers non divulgués. Les LPs qui se joignent pour la première fois incluent ECMC Group, Plexo Capital, RBC, University of Chicago et Vintage Investment Partners.

CONNEXES: Le diagramme double la taille du fonds d’opportunités avec une clôture finale de 60 millions de dollars

Golden n’a pas fourni de ventilation des LPs qui ont investi dans quel fonds, mais a indiqué à BetaKit qu’il y avait un certain nombre de LPs qui ont investi à la fois dans le Fonds IV et le Fonds d’opportunités.

Les deux fonds portent le total des actifs sous gestion de Golden à 280 millions de dollars canadiens, répartis sur cinq fonds. Depuis son lancement en 2011 en mettant l’accent sur les produits et services mobiles, Golden a constitué un vaste portefeuille, avec 80 entreprises actives, et s’est développé pour devenir indépendant du secteur.

Golden a commencé à investir sur les fonds Opportunities Fund et Fund IV au début de cette année, la clôture finale de ce dernier a eu lieu ces dernières semaines.

La décision de Golden de lancer un fonds d’opportunité fait suite à une série d’investissements de démarrage notables tels que SkipTheDishes, Wave, Wattpad et Top Hat. Ce groupe, ainsi que le portefeuille plus large de Golden, ont conduit à une solide performance globale du fonds pour Golden. Selon la société, les « sociétés de portefeuille de base » de Golden ont réalisé plus d’un milliard de dollars en valeur de sortie et, depuis janvier 2021 seulement, ont levé plus de 500 millions de dollars en capital de suivi.

SkipTheDishes, qui a été vendu fin 2016 au concurrent britannique Just Eat pour 110 millions de dollars canadiens, a été l’une des premières victoires de Golden. Ameet Shah, partenaire de Golden, a déclaré à BetaKit que la sortie avait rendu une partie importante du deuxième fonds de Golden. Golden est depuis devenu l’un des premiers contributeurs de Neo Financial, qui a été créé par deux fondateurs de SkipTheDishes.

Partenaires originaux de Golden Ventures. De gauche à droite : Bert Amato, Matt Golden, Ameet Shah

Shah a également noté que la récente acquisition de Wattpad (l’un des premiers investissements de Golden) pour 754 millions de dollars canadiens a rapporté plus que la totalité du premier fonds de Golden. Au cours des six derniers mois seulement, Golden a également vu des sociétés comme Top Hat, Clearco, Xanadu et Brightwheel obtenir des tours de financement importants et obtenir des évaluations notables. Le portefeuille de Golden comprend également des noms comme Faire, ApplyBoard, Ritual, BenchSci, Avidbots et Inkbox, dont beaucoup ont levé des capitaux considérables au cours de l’année écoulée.

« Lorsque nous avons construit SkipTheDishes, il y avait une courbe d’apprentissage abrupte en tant que fondateurs pour la première fois dans un écosystème technologique antérieur comme les Prairies canadiennes », a déclaré Andrew Chau, maintenant PDG de Neo Financial. « Golden a été très important pour nous aider à combler ce manque de connaissances. Maintenant, avec Neo Financial, nous avons la possibilité d’appliquer nos apprentissages et de construire quelque chose d’encore plus grand. Il y a toute une cohorte de fondateurs récurrents au Canada qui se remettent à battre.

« Si nous sommes bien placés pour y participer, nous devrions le faire. »

L’accent principal de Golden restera sur l’investissement de démarrage, avec le fonds d’opportunités donnant à la société la possibilité de conserver des participations importantes dans ses sociétés de portefeuille à mesure qu’elles grandissent et rencontrent du succès dans la série B et au-delà. La majorité du Golden’s Opportunities Fund sera allouée à des sociétés de portefeuille existantes avec une petite partie disponible pour de nouveaux investissements.

La société cherche également à effectuer des investissements à un stade précoce, en allouant une partie du Fonds IV à ce qu’elle appelle les « investissements providentiels ». Ces investissements à un stade précoce seront essentiellement des chèques plus petits pour les entreprises qui, selon la société, « ne répondent peut-être pas à nos critères d’investissement de base, mais pour lesquelles nous avons une forte confiance dans les fondateurs et l’opportunité ». Golden vise jusqu’à un demi-million d’investissements « providentiels », 1,5 million de dollars pour le Fonds IV et 2,5 millions de dollars pour le Fonds d’opportunités.

Golden est la dernière d’un groupe de sociétés canadiennes de capital-risque à travers diverses étapes d’investissement qui espèrent déverser plus de capitaux en gagnant des investissements pour de meilleurs rendements. Parmi les exemples récents de démarrage, citons Version One Ventures et Diagram Ventures, tandis que des acteurs plus avancés comme Inovia et Georgian Partners ont également cherché à réinvestir dans des portefeuilles gagnants avec des fonds en phase de croissance.

« Pendant COVID, vous avez certainement vu le paysage de l’entreprise s’accélérer [as well as] la création d’entreprise et beaucoup de financements s’accélèrent et, ainsi, [the idea of an opportunity fund] est devenu vraiment à l’avant-plan pendant cette période », a déclaré Matt Golden. « Cela avait beaucoup de sens à ce stade, car nous avons également eu suffisamment d’entreprises au fil des ans qui atteignaient cette phase de maturité où avoir un véhicule continu pour investir alors qu’elles franchissaient certaines étapes était vraiment très logique. »

CONNEXES : T1 2021, le plus haut record jamais enregistré pour le capital de risque canadien avec 2,7 milliards de dollars investis

Shah a déclaré qu’en lançant le Fonds d’opportunités, Golden cherche également à tirer parti du fait que les entreprises restent privées plus longtemps. Au cours de la dernière année, l’écosystème technologique canadien a connu une augmentation notable des possibilités et des sorties de financement à un stade ultérieur.

« Les entreprises restent privées plus longtemps, il leur faut donc plus de temps pour obtenir des liquidités liquides et toute cette valeur est captée sur les marchés privés et en dehors des marchés publics », a déclaré Shah. « Donc, si nous sommes bien placés pour y participer, nous devrions le faire. »

Reconnaissant l’augmentation du nombre de startups technologiques canadiennes devenues publiques au cours de la dernière année, les deux partenaires ont noté que le nombre reste relativement faible et Golden cherche à optimiser pour les entreprises qui restent privées.

Avec les nouveaux fonds, Golden reste concentré sur ses investissements au Canada et aux États-Unis. Le fonds IV devrait effectuer de 20 à 25 investissements, le fonds Opportunities en faisant entre huit et 13.

L’annonce des deux fonds s’accompagne également de la promotion de Jamie Rosenblatt comme partenaire. Rosenblatt travaille chez Golden depuis plus de cinq ans, d’abord en tant qu’associé puis directeur. Golden l’a qualifié de « contributeur et partisan essentiel non seulement pour les fondateurs de notre portefeuille ». Les investissements de Rosenblatt comprennent Crux OCM et KitchenMate.

Image reproduite avec l’aimable autorisation de Golden Ventures

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires