Le régulateur sud-africain FSCA avertit les consommateurs pour l’utilisation de la plateforme de trading FTX, ByBit.

Le régulateur financier sud-africain, la Financial Sector Conduct Authority (FSCA), a publié, le 2 février, un communiqué de presse avertissant les investisseurs en crypto du pays de se méfier de deux échanges de crypto-monnaie populaires, FTX et Bybit. À la suite de deux escroqueries majeures impliquant des entreprises de cryptographie sud-africaines en 2021.

Un avertissement pour FTX et Bybit

L’Autorité sud-africaine de conduite du secteur financier (FSCA) a annoncé des avis d’avertissement pour les échanges FTX et Bybit, le mercredi 2 février.

Le régulateur a averti les investisseurs en crypto-monnaie sud-africains de ne pas utiliser l’échange de crypto-monnaie FTX. L’avis avertissait le public sud-africain de « faire preuve de prudence lorsqu’il traite avec FTX Trading Ltd (FTX)« . Il a ajouté que l’échange de crypto-monnaie basé aux Bahamas offre des services sans licence en Afrique du Sud en vertu de la loi sur les services de conseil financier et les services intermédiaires du pays.

« La FSCA souhaite informer le public que FTX n’est pas autorisé à négocier des CFD ou à fournir des services de conseil financier et d’intermédiaire en Afrique du Sud » indique l’avis.

Le même communiqué de presse a été publié à propos de Bybit, qui est basé aux Seychelles. Cependant, la FSCA a déclaré que Bybit avait annoncé son intention de s’enregistrer auprès du régulateur si FTX devenait inaccessible. Ces avis conseillent au public de toujours se renseigner auprès de la FSCA avant de traiter avec des intermédiaires financiers.

L’avertissement aux consommateurs intervient après que les escroqueries à la crypto-monnaie en Afrique du Sud ont atteint un nouveau sommet l’année dernière. La FSCA envisage également de soumettre une réglementation claires pour les actifs cryptographiques.

Voir plus : Le Wormwhole a subi un piratage de 320 millions de dollars et offre une prime de bogue de 10 millions de dollars aux pirates.

Les 2 échanges prêts pour obtenir l’approbation de la FSCA

Après la publication de l’avertissement. ByBit avait répondu aux régulateurs et était disposé à demander les licences nécessaires. Pour rappel, ByBit est une petite bourse basée aux Seychelles qui fonctionne depuis 2018.

La FSCA a en outre déclaré que ses tentatives, pour contacter FTX avaient échoué. Le PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, a annoncé sur Twitter que FTX « n’est au courant d’aucune sensibilisation de la FSCA, mais serait heureux de travailler avec la FSCA pour se conformer aux exigences« . Après cela, l’entreprise a déjà entamer la dialogue avec le régulateur.

Pour aller plus loin : L’exchange FTX acquiert le groupe de plateforme d’échange Liquid Group pour s’étendre dans le marché japonais.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de