eStruxture obtient 600 millions de dollars pour financer l’acquisition d’Aptum, une expansion canadienne accélérée


La société montréalaise eStruxture a reçu plus de 600 millions de dollars canadiens pour financer la croissance de son entreprise de centres de données.

Le financement prend la forme d’un financement par actions progressif de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et de Fengate Asset Management, et d’une facilité de crédit de la division des solutions de crédit et des prêts directs de Deutsche Bank, ainsi que d’un groupe de banques canadiennes non divulguées. Selon eStruxture, la plupart de ces institutions ont déjà investi dans l’entreprise.

Le président et chef de la direction d’eStruxture, Todd Coleman, a déclaré que le financement aidera l’entreprise à élargir sa clientèle «partout au Canada et au-delà».

eStruxture a déclaré que le nouveau capital financera entièrement son acquisition annoncée précédemment des activités de colocation et des centres de données canadiens d’Aptum Technologies, basée à Toronto, qui a fermé ses portes le 30 avril. La société a ajouté qu’elle soutiendrait également les autres projets d’expansion du capital d’eStruxture.

Fondé en 2017, eStruxture se présente comme «le plus grand fournisseur canadien de centres de données cloud et indépendants des opérateurs», servant plus de 900 clients dans ses 14 installations. La société propose des services de colocation, de cloud privé, de services gérés, de bande passante, de sécurité et de support «à des clients de toutes tailles».

Le terme colocation fait référence à la pratique consistant à héberger des serveurs et des équipements réseau privés dans un centre de données tiers. Un centre de colocation (également appelé hôtel transporteur) est un type spécifique de centre de données où l’équipement, l’espace et la bande passante sont disponibles pour la location aux clients de détail.

Le président et chef de la direction d’eStruxture, Todd Coleman, a déclaré que le financement aidera l’entreprise à élargir sa clientèle «partout au Canada et au-delà».

CONNEXES: Microsoft étend sa présence canadienne avec un hub cloud, un centre de données, 500 embauches à Vancouver

«Cela nous aidera également à renforcer davantage la plate-forme pancanadienne de l’entreprise, en ajoutant des secteurs verticaux clés de l’industrie au portefeuille d’eStruxture», a ajouté Coleman.

Selon eStruxture, le Canada est l’une des cinq régions les plus actives au monde pour la croissance et la consolidation des centres de données. La société attribue cette croissance à une demande croissante de centres de données efficaces et de solutions de centres de données écologiques, ainsi qu’à «une croissance substantielle de la densité de puissance» à travers le pays.

L’opération Aptum est la cinquième acquisition d’eStruxture depuis sa fondation en 2017. Selon Kim Thomassin, vice-président exécutif des investissements au Québec à la CDPQ, l’opération «consolide» la présence d’eStruxture «à l’échelle nationale» et s’inscrit dans la volonté de la CDPQ d’aider les entreprises québécoises se développer sur de nouveaux marchés.

CONNEXES: Un nouveau rapport montre que Montréal a rattrapé Toronto en tant que principal écosystème technologique du Canada en 2020

Avant l’acquisition d’Aptum, le portefeuille d’eStruxture comprenait six centres de données à Montréal, Calgary et Vancouver. Grâce à cet accord, eStruxture a plus que doublé son réseau en acquérant les huit centres de données canadiens d’Aptum – dont cinq à Toronto, deux à Montréal et un à Vancouver – ainsi que tous les clients et employés associés à l’activité de colocation de l’entreprise. .

Les conditions financières de la transaction Aptum n’ont pas été divulguées. Selon eStruxture, le déménagement donne à l’entreprise une empreinte totale de plus de 600 000 pieds carrés d’espace de centre de données et de capacité informatique.

Bien que la société ait envisagé d’acheter des actifs dans d’autres régions du monde, Coleman a déclaré qu’eStruxture reste concentré sur le Canada et prévoit de continuer à investir dans le pays, où la société voit «une formidable opportunité».

Photo du bureau de Montréal d’eStruxture, depuis eStruxture

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires