Tesla bot

Elon Musk annonce un robot humanoïde à forme humain

Elon Musk développe une nouvelle manœuvre de robot à forme humaine dotée d’une intelligence artificielle. La réalisation de Tesla Bot est prévue pour l’an prochain. Cela est un prototype innové par les technologies, qui permettent de conduire une voiture, qui est actuellement sous enquête aux États-Unis en raison d’une séquence d’accidents. 

Une technologie d’une conduite automatique

Ce 20 août, Elon Musk a fait un communiqué pour sa construction de prototype de robot humanoïde prévu pour l’année prochaine, lors d’un sommet nommé Tesla AI Day. Le robot est inventé pour se rapprocher d’un être humain, l’engin tirerait parti de l’expérience de Tesla dans la fabrication de voitures et la technologie de conduite automatique. Le but de ce projet c’est de tenir la place des humains dans de diverses tâches risquées ou pénibles. 

Une imitation a été montrée sur scène pour représenter la conception du prototype. La taille est de 172 cm, le poids est d’environ 56 kg et le visage est un écran. Sa reconnaissance est garantie par des capteurs de pilote automatique, et le traitement de l’information est également géré par le système que Tesla utilise dans ses véhicules. Tesla aurait 40 actionneurs électromécaniques pour le mouvement et les mains qui seraient semblables à celles d’un humain. 

à découvrir également : WhatsApp une messagerie sécurisée

Déclaration bien documentée sur les dangers de l’intelligence artificielle, Elon Musk a bien mentionné lors de l’événement que les robots seraient miséricordieux et faite pour rester hors de portée des personnes en évasion, car le robot se déplace à une vitesse maximale de 8 km/h, bien que les humains puissent le battre et obtenir un avantage, il a une capacité de porter des poids lourds : 68 kg en hissant de terre et 4,5 kg la longueur du bras. L’entreprise précise dans son site internet que ces robots sont destinés à effectuer des besognes récurrentes, risquées et monotones. 

Un large éventail d’annonces sert un objectif très chaud

Évidemment, la question est de savoir si cette annonce est sérieuse et si le projet est aussi réalisable qu’il l’est actuellement. La réponse est évidemment non. Elon Musk est peut-être un homme d’affaires indéniablement prospère (pas seulement chez Tesla, mais surtout chez SpaceX), mais l’annonce de Tesla est en effet la bienvenue à bien des égards. D’abord la technologie n’est pas encore développée. Boston Dynamics est le groupe à la source du développement dans le domaine de la robotique. Actuellement ses robots sont aptes à se déplacer en toute vitesse et de surmonter des blocages dans les milieux proportionnellement délicats. Cependant, ils ne sont pas en mesure de se substituer l’effort humain, et que son accumulateur est restreint, par contre la vitesse de course n’est pas un gros problème.

En outre, un concept de robots s’échappant et combattant la matière évoque l’histoire de la science-fiction, mais ne s’applique pas à l’existence scientifique moderne des machines étant inconscientes et ne formant pas un corps. D’autre part, le vrai problème, c’est les accidents épineux du robot, qui est dû à une négligence ou à des défauts de conception. À l’usine, le domaine connu sous le nom de recherche cobotique est passionné par ce sujet.

Une séquence d’accident qui suscite une enquête

Tesla sait quelque chose sur leur voiture, car elle fait l’objet d’une enquête par la Nationale Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), en raison de certains accidents causés par le système avancé d’assistance au conducteur, indique que le marketing de la société se targue d’être compétent de manière régulière ou immédiate de piloter en tout autonome, hors qu’il est moins efficace que ce que proposent son adversaire. 

Pour aller plus loin : Netflix augmente son abonnement en France

L’écart entre le marketing et la réalité est également au centre de certains conflits internes, les équipes chargées de ces développements ont fait plusieurs démissions. Ce qui amène à une conclusion si cette annonce de robot n’est pas une tentative de détournement des médias.

Une technologie déjà existante dans les années 60

Outre l’aspect technique, il faut noter que le remplacement de l’activité manuelle par des robots dans la branche automobile a commencé il y a 60 ans. Au moment où General Motors a installé un robot industriel, dans son entreprise d’assemblage du New Jersey. Les voitures d’aujourd’hui peuvent être assemblées en moins de deux minutes à l’aide de lignes modernes, et les robots humanoïdes ne peuvent pas faire plus. 

Une question devrait se poser si Tesla Bot est employé à de meilleures fins que les robots dédiés ? L’annonce faite est-elle un moyen de rassurer certains travailleurs de l’industrie qui ont tenté de s’organiser par le passé ? Soit dit en passant que Tesla est devenu un sujet d’inquiétude vu les taux d’accidents supérieurs à la moyenne par rapport aux autres industries. 

En tout cas, Elon Musk a une vision qui ne crée pas, au mieux, un produit commercialisable à long terme. Il est fort probable qu’il réintègre dans d’autres projets céder, tout comme le Supercharger Network, qui serait alimenté par des panneaux solaires, et le Serpent Robot, qui est censé charger automatiquement une Tesla.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des