Donald Trump s’attaque une fois de plus au Bitcoin qui représente une menace pour le dollar américain.

L’ancien président Donald Trump, qui entretient une relation historiquement combative avec la cryptomonnaie, a lancé le lundi 7 juin une série d’attaques sévères contre Bitcoin. Dans une émission sur Fox News, il déclarait que le Bitcoin était une arnaque contre le dollar et que les régulateurs américains devraient prendre des mesures pour surveiller.

Donal Trump considère Bitcoin comme une menace pour le dollar américain.

Ce fait plusieurs fois que Donald Trump exprime une opinion négative sur Bitcoin. Après que le président de l’époque a déclaré qu’il n’était pas un « fan de Bitcoin et d’autres cryptomonnaies », le prix des cryptomonnaies a chuté d’environ 10 000 dollars en 2019.

L’ancien conseiller à la sécurité nationale de l’administration Trump, John Bolton, a aussi indiqué que Donald Trump avait « plusieurs fois » parlé avec le secrétaire au Trésor Steve Mnuchin de l’interdiction de la cryptomonnaie.

Donald a déclaré :

« Bitcoin ressemble à une arnaque ». « Je ne l’aime pas parce que c’est une autre monnaie qui rivalise avec le dollar américain. » Il a ajouté qu’il souhaitait que le dollar américain devienne la « monnaie mondiale ».

L’adoption du Bitcoin comme une monnaie légale par Salvador

Trump a montré sa compréhension du Bitcoin, une monnaie qui rend toute autre monnaie obsolète, il craint donc que le dollar américain ne perde son statut de monnaie de réserve mondiale. L’ex-président des États-Unis a ainsi été interrogé sur son investissement en bourse. Il a développé que bien qu’il ait investi sur le marché boursier américain, il n’a actuellement aucun investissement, car il est « trop élevé ».

La réponse et l’évaluation de Trump à l’accroissement de Bitcoin résultent beaucoup avec la déclaration récente du président d’El Salvador que son pays déclarera Bitcoin comme monnaie légale, les privilèges financiers d’un État-nation étant menacés.

Cela montre que dans la théorie des jeux de ces pays, les personnes sans souveraineté financière peuvent avoir tendance à accepter Bitcoin et à en retirer les avantages avant ceux qui contrôlent la puissante monnaie fiduciaire dans le monde.

Selon un analyste en chef de Markets.com, Neil Wilson, Bitcoin ne peut pas être une monnaie car il est plus couramment utilisé pour le stockage que pour la consommation.

« J’appelle le bitcoin plutôt un titre, comme une action ou une obligation », explique Neil Wilson, analyse en chef chez Markets.com. « Bien qu’il se soit apprécié massivement, il est beaucoup trop volatil pour être une monnaie — il bouge plus que la plupart des actions »

D’après lui, il n’y a pas de menace pour le dollar comme l’a dit Donald Trump en déclarant que :

« Le moyen par lequel l’Amérique exerce son influence sur le monde est principalement le dollar, et elle ne va pas y renoncer, donc je ne vois pas le Bitcoin comme une menace quelconque »

Bref, Bitcoin est actuellement désigné comme une monnaie par Donald Trump. Néanmoins, en tant que monnaie démantelée, comme le yuan chinois. Elle continue d’assurer l’impérialisme du dollar américain face au monde. La question est de savoir si le reste du monde est prêt à être affecté pour toujours par les pétrodollars, avec l’hyperinflation totale qu’il menace de provoquer ?

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires