DMZ dévoile un nouveau modèle de programmation et consolide Zone Startups Calgary


La DMZ à but non lucratif basée à l’Université Ryerson a officiellement révélé son programme d’incubateur repensé de 18 mois pour les entreprises en démarrage, alors que le pôle technologique de Toronto continue d’affiner son approche du soutien aux startups.

Le nouveau modèle d’incubateur de DMZ, que BetaKit a rapporté pour la première fois en janvier, fait suite à la récente suppression de son programme d’accélérateurs par le centre d’innovation vieux de 11 ans. Le nouveau modèle verra DMZ prendre jusqu’à 2,5% de capitaux propres de certaines startups de démarrage et de pré-amorçage en échange de services en nature.

«Lorsque le COVID-19 a frappé, la demande de soutien aux fondateurs à un stade précoce est devenue plus évidente que jamais.»
-Shane Flynn, DMZ

Ce recentrage sur l’incubation précoce fait partie de l’objectif de DMZ de combler les «lacunes critiques» dans l’écosystème canadien des startups »et vient en réponse à une« augmentation massive »des entreprises en démarrage postulant aux programmes DMZ pendant COVID-19 et un espace accélérateur local bondé.

DMZ a également confirmé à BetaKit la fermeture permanente de l’espace physique du programme d’accélérateur basé en Alberta, Zone Startups Calgary (ZSC). L’accélérateur dirigé par DMZ Ventures est désormais placé «sous l’égide de la DMZ», les entreprises ZSC ayant accès à la programmation globale de DMZ.

«Après le COVID, nous sommes impatients de fonctionner sous un modèle hybride, ce qui signifie que nos services continueront d’être accessibles aux startups partout au Canada et dans le monde», a déclaré un porte-parole de la DMZ à BetaKit. «Nous travaillons avec Platform Calgary pour offrir un espace de travail collaboratif aux startups qui en ont besoin, ainsi que d’autres offres DMZ.»

Selon Shane Flynn, directeur du programme d’incubateur de DMZ, «lorsque le COVID-19 a frappé, la demande de soutien aux premiers fondateurs est devenue plus évidente que jamais.»

Flynn a déclaré qu’en 2020, la DMZ avait enregistré une augmentation de 35% des candidatures pour son programme d’incubateur. «Reconnaissant le manque de soutien personnalisé et de ressources disponibles pour les fondateurs débutants, nous savions qu’il était impératif de recentrer nos efforts», a déclaré Flynn.

DMZ a fait valoir que de nombreux autres programmes d’incubateur durent environ quatre mois et utilisent un format «taille unique», tandis que son nouveau modèle d’incubateur de 18 mois adopte «une approche plus personnalisée et pratique». Du point de vue de DMZ, les startups en démarrage ont besoin d’un soutien plus spécialisé pour relever leurs défis uniques, ce qui, selon elle, «manque l’écosystème actuel d’incubateurs et d’accélérateurs».

CONNEXES: DMZ revient sur ses premières priorités alors que le hub élimine le programme d’accélérateur «joyau de la couronne»

«Pour favoriser un marché compétitif et prospère, l’écosystème doit encourager le développement des startups en investissant dans un soutien plus personnalisé», a déclaré Abdullah Snobar, directeur exécutif de la DMZ. «Sinon, nous risquons de retarder le potentiel de l’écosystème.»

En janvier, Snobar a déclaré à BetaKit que ces changements étaient motivés par le désir de combler cette lacune et d’assurer la durabilité de DMZ.

DMZ travaille avec son premier lot de startups d’incubateurs depuis mars 2021. Un porte-parole de DMZ a déclaré à BetaKit que l’incubateur avait reçu «des retours très positifs» de sa première cohorte. «La plus petite taille de la cohorte s’est avérée efficace pour l’apprentissage entre pairs», a déclaré le porte-parole.

Le nouveau modèle devrait inclure 15 startups maximum par cohorte. La DMZ a déclaré à BetaKit qu’elle prévoyait d’accueillir des cohortes d’incubateurs tous les six mois, en gérant jusqu’à trois cohortes et pas plus de 45 startups à la fois. Avant ce changement, la DMZ desservait généralement plus de 60 startups dans son espace à un moment donné.

DMZ offrira aux startups 18 mois de soutien sous la forme de trois phases de six mois axées sur l’adéquation produit-marché, la maximisation des premières ventes et l’attrait des investissements.

CONNEXES: DMZ élargit la programmation pour les femmes entrepreneurs et lance une plate-forme de réseautage

En plus de son programme d’incubateur, DMZ prévoit d’héberger quatre cohortes de six semaines de 25 startups par an via Bootcamp, un programme de pré-incubateur qui aide les startups à valider leur idée d’entreprise et à créer un produit minimum viable.

L’incubateur a également développé des programmes Fast Track de trois mois pour les startups de notre programme Women Founders and Black Innovation afin de combler le fossé entre ses cohortes Bootcamp et Incubator.

Parallèlement à ces changements de programmation, le hub a également modifié son modèle de revenus, éliminant les frais d’adhésion et de bureau pour les sociétés du portefeuille et se concentrant plutôt sur les prises de participation, qui seront détenues par DMZ Ventures.

Selon DMZ, son incubateur impliquera également davantage d’ateliers organisés et de sessions entre pairs, plus de 60 heures de rencontres individuelles, ainsi qu’un soutien accru en ce qui concerne les stratégies de collecte de fonds, le coaching de pitch et les présentations des investisseurs.

Baba Ajayi, fondateur et PDG de l’actuel membre de la DMZ, Andie, a décrit l’incubateur de la DMZ comme «un GPS pour votre parcours de démarrage», ajoutant que «obtenir des commentaires, des présentations et d’autres ressources en temps opportun peut considérablement augmenter [founders’] chances de succès. »

CONNEXES: Les startups de la DMZ atteignent la barre des 1 milliard de dollars de financement collectif

Plusieurs anciens de la DMZ avec lesquels BetaKit s’est entretenu sous couvert d’anonymat plus tôt cette année ont exprimé des inquiétudes concernant le pivot de la programmation et du modèle de revenus de la DMZ, soulignant spécifiquement ses lacunes en ce qui concerne les connexions aux VC. Certaines sources ont également exprimé leur inquiétude quant au coût élevé des capitaux propres pour les services en nature, tandis que d’autres ont qualifié les changements de précieux étant donné un changement dans l’écosystème technologique canadien qui a laissé de nombreuses entreprises en démarrage sans soutien institutionnel.

Les anciens de la DMZ et les sociétés actuelles du portefeuille ont récemment atteint 1 milliard de dollars canadiens en financement collectif. Le jalon est le produit de 424 investissements levés par 194 startups et diplômés de l’incubateur.

Le pôle d’innovation a également récemment élargi sa programmation pour les femmes entrepreneurs avec le lancement d’une nouvelle plate-forme de réseautage, Launchpad. Nouhaila Chelkhaoui, la directrice du programme Women Founders de DMZ, a déclaré que BetaKit Launchpad avait pour objectif de créer un solide réseau de soutien par les pairs pour les femmes entrepreneurs, qui ont été touchées de manière disproportionnée par COVID-19. Chelkhaoui a déclaré que la structure flexible, en ligne et adaptée au rythme de chacun de la plate-forme «s’adapte vraiment aux femmes».

La prochaine cohorte du programme d’incubateur de DMZ débute en septembre. Les candidatures sont actuellement ouvertes et devraient se clôturer le 31 juillet.

Photo gracieuseté de DMZ

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires