DeFi Deep Dive – Uniswap, roi de l’écosystème Ethereum



Le protocole Uniswap facilite les échanges décentralisés de crypto-actifs grâce à une conception de type AMM (automatisé market maker). Le protocole est devenu l’un des piliers de l’écosystème DeFi dans Ethereum.

Contrairement aux échanges décentralisés basés sur des carnets de commandes, dans un échange décentralisé de type AMM (DEX), tout utilisateur peut agir en tant que fournisseur de liquidité.

Pour ce faire, l’utilisateur n’a qu’à déposer des crypto-monnaies dans des pools qui représentent les différents marchés. En retour, l’utilisateur gagne des commissions. Par conséquent, le prix des actifs n’est plus conditionné par l’offre et les offres placées dans un carnet d’ordres.

Chez Uniswap, lorsqu’un utilisateur devient un fournisseur de liquidité en déposant ses fonds dans un pool, il reçoit un jeton représentant sa participation. Chaque fois que quelqu’un exécute un échange via le protocole, il doit payer une commission de 0,3%.

Ces commissions sont réparties entre les fournisseurs de liquidité en fonction du nombre d’actifs cryptographiques qu’ils ont déposés dans le pool.

Donc, en bref, Uniswap permet aux utilisateurs d’échanger à la fois les jetons Ethereum (ETH) et la plupart des jetons ERC20 compatibles sans avoir besoin d’intermédiaires. Il offre également la possibilité aux utilisateurs de contribuer à la liquidité du système avec leurs propres actifs. En retour, ils reçoivent les commissions générées par chaque swap en récompense.

Une histoire brève

Dans un article sur Reddit en 2017, Vitalik Buterin, fondateur d’Ethereum, a suggéré de programmer un échange décentralisé via des contrats intelligents. Ce type d’échange appelé Automated Market Maker fonctionnerait exclusivement sur une blockchain.

Inspiré par cette idée, Hayden Adams, un ancien ingénieur en mécanique qui a perdu son emploi chez Siemens, a décidé de commencer à travailler sur sa mise en œuvre en octobre 2017. La première version de celui-ci, appelée Uniswap, serait prête en novembre 2017 avec une seule liquidité et fournisseur de swaps simple.

Comment fonctionne Uniswap?

Uniswap est un protocole qui facilite l’échange de jetons sur Ethereum. Les jetons sont toujours conservés en possession de l’utilisateur et, comme cela fonctionne au sein d’une blockchain, la confiance en des tiers n’est pas nécessaire.

Le protocole élimine le carnet de commandes et maintient à la place les réserves de liquidité de divers jetons dans ses contrats intelligents. De cette manière, les transactions sont exécutées directement contre ces réserves.

Les prix sont fixés automatiquement à l’aide du mécanisme de market maker constant. Ce système fonctionne avec une constante (x * y = k), qui maintient les réserves totales en équilibre relatif.

Le groupe de réserves entre un réseau de fournisseurs de liquidité qui fournissent des jetons au système. En échange, chaque fournisseur de liquidité (LP) prend une part proportionnelle des commissions pour chaque transaction.

Par exemple, après avoir ajouté 1 000 DAI et 10 ETH, le pool de liquidité est désormais de 10 000 DAI et 100 ETH au total. La quantité offerte étant égale à 10% de la liquidité totale, le contrat frappe et envoie au market maker des «jetons de liquidité» (jetons LP) qui lui donnent droit à 10% du pool de liquidité total.

Ces jetons sont un outil comptable permettant de suivre le montant dû aux fournisseurs de liquidités. Si d’autres ajoutent ou retirent des pièces par la suite, les nouveaux jetons de liquidité sont frappés ou brûlés de sorte que le pourcentage relatif du pool de liquidités de chacun reste le même.

Comment fonctionne un market maker automatique (AMM)?

Un AMM fonctionne à l’aide de pools de liquidité. Les pools sont des fonds dans lesquels les utilisateurs déposent leurs actifs. Ces actifs sont toujours déposés par paires pour créer un marché.

Par exemple, s’il est prévu de créer un marché d’échange entre ETH et DAI, l’utilisateur doit déposer le même montant des deux devises dans ledit pool. Si un ETH vaut 100 DAI et qu’un utilisateur dépose 10 ETH dans ce pool, il devra également mettre 1000 DAI.

La formule clé à considérer est x * y = k, où x et y sont les montants des devises dans le pool de liquidité et k est le produit. Uniswap prend ces deux quantités et les multiplie (1 000 x 10 = 10 000). Désormais, toute opération effectuée doit maintenir le produit constant entre les deux devises.

Avantages et inconvénients d’AMM

L’un des principaux problèmes de l’AMM est ce que l’on appelle le glissement. Le glissement est la différence entre le prix attendu d’une transaction et le prix auquel la transaction est exécutée.

Toujours en utilisant l’exemple précédent, mais dans le cas où quelqu’un veut acheter 2 ETH. Automatiquement au lieu de 10 ETH, il y en aurait 8. Comme le produit entre la quantité d’ETH et de DAI doit rester constant et égal à 10 000, la nouvelle configuration du pool doit être de 1 250 DAI x 8 ETH = 10 000.

Par conséquent, ces 2 ETH auront coûté 250 DAI (1250 DAI final – 1000 DAI initial) ou le même 125 DAI pour chaque ETH. Dans ce cas, le prix réel de chaque ETH est de 100 DAI, mais au final, l’utilisateur finit par payer 125 pour chacun. C’est du glissement.

Le problème de glissement sera d’autant plus important que la commande sera importante. Dans ce cas, 2 ETH représentent 20% de la réserve totale, et le glissement final est de 25%. De toute évidence, personne ne veut payer 25% de plus que la valeur marchande d’un jeton.

L’un des moyens les plus simples de résoudre ce problème est d’avoir des réserves plus importantes. De cette façon, les commandes devraient devenir de plus en plus grosses pour que le glissement soit considérable.

Pourtant, ce système a un grand avantage. Il peut fournir des liquidités quelle que soit la taille de l’ordre ou la petite taille du pool de liquidités. Alors que les commandes plus importantes ont tendance à souffrir d’un glissement excessif, le système n’a jamais à se soucier de manquer de liquidités. Cela fonctionnera littéralement toujours.

Le problème de la perte impermanente

Un autre problème avec AMM est ce que l’on appelle la perte impermanente (IL). L’IL est une conséquence de la façon dont un AMM fonctionne à partir du mécanisme de produit constant. Dans le cas d’un pool contenant 10 ETH et 1000 DAI (soit 1ETH = 100 DAI) le produit entre ces deux quantités (10 * 1000 = 10 000) doit rester inchangé.

Le problème sera plus grave avec des actifs très volatils et mal corrélés. À titre d’exemple, le prix de l’ETH passe de 100 $ à 150 $. Dans ce cas, le contrat reflétera désormais quelque chose de plus proche de 1224 DAI et 8,17 ETH (en appliquant la formule expliquée ci-dessus, 1224 * 8,17 = 10000 (notre produit constant) et 1224 / 8,17 = 150, notre nouveau prix).

Si un utilisateur souhaitait retirer ce montant du pool de liquidités, il aurait besoin à ce moment-là de 1224 DAI et 8,17 ETH. La valeur marchande totale ici est de 2 450 $, alors que les sommes déposées au début ont été retirées; ils obtiendraient 1000+ 10 * 150 = 2500. Par conséquent, les 50 $ de profit sont perdus pour le fournisseur de liquidités.

Naturellement, si le prix revenait à 100 $, tout se rééquilibrerait. C’est pourquoi ce phénomène est connu sous le nom de perte impermanente. C’est sans aucun doute l’un des problèmes les plus inconfortables du système Uniswap. Personne n’aime fournir des liquidités en échange d’une perte de valeur.

Uniswap V2: la première itération

En mai 2020, Uniswap a publié sa deuxième version (V2). Dans Uniswap V1, l’ETH et tout autre jeton ERC20 constituent tous les pools de liquidité. Les utilisateurs peuvent échanger n’importe quel ERC20 contre n’importe quel autre ERC20, mais en suivant toujours un itinéraire via ETH.

Étant donné que l’ETH est l’actif le plus liquide, cela signifiait moins de risque pour la plate-forme à ses débuts. Cela en a fait la meilleure option pour Uniswap V1. Uniswap V2 a introduit des réserves avec des paires ERC-20 / ERC-20 sans avoir besoin de passer par ETH.

Le fait d’avoir des paires directes ERC20 / ERC20 a entraîné une amélioration des prix, réduisant le nombre de commissions pour chaque transaction. Par exemple, pour passer de DAI à USDC en V1, l’itinéraire aurait été avec les étapes suivantes:

Avec la version V2 d’Uniswap, il est possible que cette transaction soit effectuée directement de DAI à USDC.

Uniswap V2 a implémenté une nouvelle fonctionnalité permettant des flux de prix en chaîne hautement décentralisés et inviolables. En revanche, Uniswap V1 ne pouvait pas être utilisé en toute sécurité comme un oracle de prix car le prix peut évoluer de manière significative dans un court laps de temps.

UNI Token arrive

En septembre 2020, Uniswap a finalement lancé son token. Chaque portefeuille qui a jamais connecté et utilisé Uniswap a reçu 400 UNI, environ 12 000 $ aujourd’hui.

En plus des parachutages, Uniswap a également lancé un programme d’extraction de liquidité pour distribuer son jeton. tous ceux qui agissent en tant que fournisseurs de liquidité dans certaines paires de devises reçoivent 5 millions d’UNI.

UNI est essentiellement un jeton de gouvernance qui permet à ses détenteurs de voter sur des propositions visant à améliorer le protocole. Par exemple, grâce à la gouvernance, vous pouvez voter pour allouer UNI à des subventions, des partenariats stratégiques et d’autres programmes.

Uniswap V3: l’AMM la plus flexible jamais conçue

Enfin, le 23 mars, Uniswap a annoncé sa dernière version, Uniswap V3, date de sortie – le 5 mai. Peut-être la caractéristique la plus innovante d’Uniswap V3 est la concentration des positions de liquidité, un modèle qui rappelle la Réserve de prix de la Fed de Kyber Network.

Dans la version précédente, un fournisseur de liquidité déposait ses actifs dans le pool pour les vendre dans n’importe quelle fourchette de prix, de 0 à l’infini. Dans cette nouvelle version, l’utilisateur a un contrôle total sur les fourchettes de prix auxquelles il souhaite apporter des liquidités.

Grâce à cela, les LP peuvent fournir des liquidités avec une efficacité du capital jusqu’à 4 000 fois supérieure à Uniswap V2, obtenant des rendements plus élevés sur le capital des utilisateurs. Cela augmente l’efficacité du système et, par conséquent, le dérapage des prix.

Même ainsi, ce système de liquidité concentrée a pour contrepartie une augmentation de la perte impermanente.

De plus, Uniswap V3 intègre plusieurs niveaux de commissions. Cela permettra aux sociétés en commandite d’être adéquatement rémunérées pour assumer divers degrés de risque. Un autre aspect intéressant que les utilisateurs peuvent convertir des jetons LP en NFT.

Les oracles Uniswap sont désormais beaucoup plus faciles et moins chers à intégrer. Grâce à ces améliorations de conception, le coût par transaction sur le V3 sera légèrement moins cher que sur le V2.

Enfin, le protocole intégrera bientôt une solution de couche 2. Le système choisi est le roll-up optimiste d’Optimism, qui rendra les transactions nettement moins chères.

Ces caractéristiques font d’Uniswap V3 l’AMM le plus flexible et le plus efficace jamais conçu.

Uniswap V3: une réaction mitigée

L’annonce d’Uniswap V3 a suscité beaucoup d’attentes au sein de la communauté DeFi. Il a également été critiqué.

Premièrement, avec Uniswap V3, le protocole ne récompense pas le jeton UNI et le maintient comme un simple statut de jeton de gouvernance.

D’autre part, le système de liquidité concentré oblige les fournisseurs de liquidité à être plus actifs et à repenser constamment leurs stratégies. Son fonctionnement est plus complexe, ce qui donne un avantage aux market makers professionnels tout en faisant mal aux utilisateurs moins expérimentés.

La critique la plus importante à l’encontre d’Uniswap V3 est la licence sous laquelle il fonctionnera. Le code n’est plus ouvert à des fins pratiques. Un fork d’Uniswap V3 ne sera pas légal pendant encore 2 ans. Le code est accessible mais pas à des fins commerciales

Au cours de l’été 2020, l’industrie a été témoin d’un épisode dramatique dans lequel Sushiswap a fourché Uniswap. Dans le processus, il a «vampirisé» une partie de ses dépôts de liquidité, absorbant des milliards de dollars d’Uniswap.

Après cet événement, il semble que l’équipe souhaite fermer toute possibilité que quelque chose de similaire se produise. Cependant, cela rompt complètement avec l’éthique de l’écosystème DeFi, laissant la source complètement ouverte et accessible à tous.

Avertissement

Toutes les informations contenues sur notre site Web sont publiées de bonne foi et à des fins d’information générale uniquement. Toute action que le lecteur entreprend sur les informations présentes sur notre site Web est strictement à ses propres risques.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires