Darktrace confirme ses projets d’introduction en bourse à Londres


La société de cybersécurité espère avoir une meilleure performance sur le marché public que Deliveroo alors qu’elle se prépare à flotter dans la ville.

Darktrace, la société britannique de cybersécurité, a confirmé ses intentions pour une introduction en bourse à Londres qui pourrait valoriser la société jusqu’à 4 milliards de dollars.

La société basée à Cambridge est devenue un acteur majeur sur le marché mondial de la cybersécurité depuis sa création en 2013, avec une forte concentration sur l’IA et l’automatisation.

Dans des documents déposés auprès de la Bourse de Londres, la société a révélé que son chiffre d’affaires pour l’exercice clos en juin 2020 était passé à 199,1 millions de dollars, à un taux de croissance annuel composé de 58,3%, avec une perte nette de 28,6 millions de dollars.

Bloomberg a rapporté que l’introduction en bourse pourrait valoriser la société entre 3 millions de dollars et 4 millions de dollars. Il a levé plus de 230 millions de dollars auprès d’investisseurs, dont Balderton Capital et Insight Partners. L’homme d’affaires assiégé Mike Lynch a également soutenu l’entreprise, mais a démissionné du conseil d’administration en 2018.

«Notre intention de nous inscrire à la Bourse de Londres marque une étape majeure dans l’histoire de la croissance rapide de Darktrace et un jour historique pour le secteur technologique en plein essor du Royaume-Uni», a déclaré le directeur général Poppy Gustaffson, qui devrait récolter environ 20 millions de livres sterling grâce à la cotation, mentionné.

«Depuis notre fondation en 2013, notre mission est d’appliquer la technologie fondamentale à l’un des défis les plus critiques auxquels sont confrontées les organisations dans tous les secteurs: la cybersécurité.

Soutenir Silicon Republic

Ce sera la prochaine introduction en bourse majeure de la technologie à Londres après la récente performance peu impressionnante de Deliveroo.

Londres a pour mission d’attirer plus d’annonces technologiques de haut niveau, en particulier pour ses entreprises autochtones, plutôt que pour celles qui cherchent à New York.

Deliveroo a chuté d’environ 30% lors de ses débuts en bourse il y a deux semaines, après avoir anticipé une valorisation d’environ 7 milliards de livres sterling, et aujourd’hui (12 avril) ses actions ont chuté à leur plus bas niveau.

L’introduction en bourse a été un moment qui donne à réfléchir pour les listes de technologies, mais n’a pas ébranlé les intentions de Darktrace. C’est une activité tout à fait différente de celle de Deliveroo, qui fait face à des menaces persistantes pour son modèle commercial en ce qui concerne le statut juridique de ses coursiers de livraison.

Darktrace n’utilisera pas une structure d’actions à deux classes pour sa cotation, le type utilisé par Deliveroo qui a permis à son directeur général Will Shu de conserver un contrôle important.

Les fonds levés sur la cotation devraient être investis dans la poursuite de la croissance et l’expansion des opérations de Darktrace, y compris l’augmentation de ses effectifs. Il emploie 1 500 personnes dans plusieurs bureaux, dont un avant-poste à Dublin.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires