Curebase lève 15 millions de dollars en financement de série A


curebase

Curebase, un fournisseur de logiciels et de services de recherche clinique décentralisés basé à San Francisco, en Californie, a levé 15 millions de dollars en financement de série A.

La ronde, qui porte le total levé à 19 millions de dollars, a été menée par GGV Capital avec la participation de Xfund, Bold Capital et plusieurs autres fonds institutionnels. Parallèlement au financement, Jeff Richards, associé directeur, GGV Capital, rejoindra le conseil d’administration de Curebase.

La société a l’intention d’utiliser les fonds pour le développement de la plate-forme, l’expansion de sa présence sur le marché et la consolidation de la technologie.

Dirigé par Tom Lemberg, fondateur et PDG, Curebase est un fournisseur de logiciels et de services de recherche clinique décentralisés, dans le but d’alimenter la recherche où n’importe quel patient, n’importe où, peut participer à des essais cliniques à domicile et avec son propre médecin. La plate-forme permet à tout patient et à tout fournisseur de soins de santé de participer à une étude clinique, accélérant le recrutement et permettant de nouvelles conceptions d’étude avec des populations diverses. La société fonctionne comme une plate-forme logicielle eClinical complète et un site de recherche virtuel avec des fonctionnalités telles que le recrutement numérique, l’ePRO, l’eCOA, la télémédecine, l’eConsent, l’eSource, etc.

Curebase mène actuellement plus d’une douzaine d’études cliniques qui sont chacune à la pointe des méthodologies de recherche décentralisées. Ces méthodologies atteignent les patients où qu’ils vivent et sont alimentées par des applications logicielles destinées aux patients, aux médecins et aux sponsors. Les autres conceptions d’études de la société s’appuient sur des médecins du monde réel pour fournir des échographies, des enregistrements de coloscopie et d’autres catégories de données. Curebase a également joué un rôle important dans les conceptions innovantes d’études sur les médicaments, y compris une étude dans laquelle sa plate-forme a virtualisé tous les types de visites pour que les phlébotomistes mobiles collectent l’ECG, les signes vitaux et les prises de sang, tandis que le clinicien du patient a pu utiliser la plate-forme pour effectuer de la télémédecine. visites et consulter à distance les données des patients.

FinSME

25/05/2021

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires