Conexus lance un nouvel accélérateur et un fonds de capital-risque pour renforcer l’écosystème AgTech de la Saskatchewan


La Conexus Credit Union, basée à Regina, s’apprête à annoncer deux nouvelles initiatives dans le but de faire de la Saskatchewan un chef de file mondial de l’AgTech.

Conexus, par l’intermédiaire de son incubateur d’entreprises Cultivator, s’associe à Innovation Saskatchewan et Economic Development Regina pour lancer un nouvel accélérateur pour les startups AgTech canadiennes. Conexus Venture Capital, la branche d’investissement de la coopérative de crédit, travaille également sur un nouveau fonds de capital-risque axé sur AgTech, appelé Emmertech, dont le lancement officiel est prévu plus tard ce mois-ci.

« Cela ressemble à un énorme mouvement d’avoir une solution véritablement canadienne au niveau de l’accélérateur pour faire avancer l’écosystème de la technologie agricole. »

L’accélérateur et le fonds qui sera bientôt lancé sont les dernières initiatives visant à renforcer l’écosystème technologique de la Saskatchewan, qui a pris de l’importance au cours des dernières années. En 2019, Conexus Credit Union a lancé son incubateur d’entreprises, Cultivator, pour combler les lacunes et les obstacles rencontrés par les entreprises locales. Plus tard cette année-là, la société a lancé un fonds de capital-risque de 30 millions de dollars qui a investi dans certains des chouchous de la technologie de la région, notamment 7Shifts, Coconut Software et SalonScale.

Sean O’Connor, chef et directeur général de Conexus Venture Capital, a déclaré à BetaKit que le dernier fonds et accélérateur sont créés pour renforcer la position de leader du Canada dans le secteur mondial de l’AgTech et créer une nouvelle approche pour faire évoluer les entreprises AgTech.

« Nous avons pris le temps d’examiner l’écosystème, en essayant de comprendre ce qui doit changer », a déclaré O’Connor dans une interview. « Nous avons réalisé que le manuel de démarrage technologique standard est appliqué dans l’espace AgTech, et que cela ne fonctionne vraiment pas et que nous devons adopter une approche fondamentalement différente. »

Le nouvel accélérateur sera ouvert aux entreprises AgTech et agro-alimentaires de tout le pays. Le programme, qui recrutera une cohorte chaque automne, offrira aux startups participantes un mentorat, des ressources et une programmation. Une partie du fonds Emmertech est également mise de côté pour investir en actions dans les participants aux accélérateurs. À la fin de chaque programme annuel, les startups présenteront leur idée lors d’un Demo Day pour avoir une chance de gagner des prix supplémentaires.

CONNEXES : Nouvelle mesure des organismes de réglementation des valeurs mobilières de l’Alberta et de la Saskatchewan destinée à augmenter le potentiel d’investissement des startups

Le programme est ouvert aux startups AgTech couvrant un certain nombre de secteurs verticaux, notamment l’analyse prédictive, la robotique, l’automatisation, la chaîne d’approvisionnement, la santé animale et l’agriculture de précision.

La marque d’incubateur existante de Conexus, Cultivator, dirigera et gérera le programme d’accélérateur. Innovation Saskatchewan, l’agence d’innovation de la province, s’engage à verser 300 000 $ au programme au cours des trois prochaines années.

« Un accélérateur hautes performances doit fournir une programmation percutante, un accès au capital et des connexions clés avec l’industrie », a déclaré Jordan McFarlen, responsable des cultivateurs chez Conexus Credit Union. « Grâce au partenariat entre Emmertech, EDR et Cultivator, et le soutien d’Innovation Saskatchewan, nous avons la recette parfaite pour cultiver le secteur agrotech du Canada.

Emmertech est géré par Conexus Venture Capital et vise à lever entre 40 et 50 millions de dollars lors de la clôture initiale. Le lancement du fonds est prévu vers la fin du mois. O’Connor a déclaré à BetaKit que le fonds visait actuellement un total de 50 millions de dollars, mais explorait des options basées sur les performances futures des flux de transactions.

O’Connor a déclaré que le fonds et l’accélérateur sont une tentative de « réinventer » l’écosystème AgTech à partir de zéro, en obtenant des fondateurs solides et des idées immédiatement enracinées dans l’industrie AgTech du Canada.

Le fonds devrait être soutenu par les agriculteurs et les agro-industries. O’Connor a fait valoir que cela permettrait aux startups d’être rapidement liées aux parties prenantes du secteur, plutôt que d’entrer dans le « cycle perpétuel » d’essayer de lever de petits tours et d’établir un produit viable minimal (MVP).

« Les agriculteurs ne veulent pas du produit MVP, ils veulent le produit dont ils savent qu’il fonctionnera », a-t-il déclaré, ajoutant que la formule générale qui fonctionne pour les startups SaaS ne fonctionne pas nécessairement pour les startups AgTech.

CONNEXES : Carrot Ventures, récemment lancé, ferme un fonds de 15 millions de dollars pour aider à amorcer des startups AgTech canadiennes

La Saskatchewan abrite un certain nombre de startups technologiques qui cherchent à innover dans le secteur agricole et qui réussissent au Canada. L’une de ces startups est Precision AI, qui a récemment clôturé 20 millions de dollars lors de sa première levée de fonds externe auprès d’investisseurs canadiens et internationaux.

AgTech est une verticale importante pour la province, d’autant plus que la Saskatchewan est considérée comme le grenier du Canada, représentant près de la moitié de la superficie nationale des grandes cultures, selon les données de 2016. La province devient un acteur important non seulement dans l’AgTech canadienne, mais aussi dans l’écosystème technologique canadien en général.

En 2018, les entreprises de la Saskatchewan ne représentaient que 16 millions de dollars d’investissements en capital de risque sur les 3,7 milliards de dollars levés au Canada dans l’ensemble, selon la CVCA. L’année suivante, Saskatoon s’est classée parmi les 10 villes les plus propices aux investissements, les entreprises locales ayant amassé un total de 107 millions de dollars.

En plus d’entreprises comme Conexus, le gouvernement provincial a joué un rôle en essayant de stimuler la croissance du secteur technologique de la Saskatchewan, s’engageant l’an dernier à tripler la croissance du secteur technologique de la province d’ici 2030.

En avril, le gouvernement a annoncé son intention de prolonger la Saskatchewan Technology Startup Incentive (STSI), son crédit d’impôt de 45 % pour les investisseurs technologiques en démarrage. L’ISVP est considéré comme l’un des produits de crédit d’impôt les plus agressifs au Canada pour les investisseurs et l’un des programmes de soutien les plus importants pour les startups de la province.

« Cela ressemble à un énorme mouvement d’avoir une solution véritablement canadienne au niveau de l’accélérateur pour faire avancer l’écosystème de la technologie agricole », a déclaré O’Connor.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires