Communitech révèle la première cohorte d’un nouveau programme pour soutenir les fondatrices non binaires appartenant à une minorité


Le pôle technologique de Kitchener, Communitech, a dévoilé la première cohorte de son programme Fierce Founders Uplift, sélectionnant 10 femmes et non-binaires membres d’une minorité prometteuses en démarrage et en petites entreprises de partout au Canada.

Le nouveau programme, qui est soutenu par Google pour les startups et le gouvernement du Canada par l’intermédiaire de FedDev Ontario, devrait débuter en mars et durer jusqu’à cinq mois. Selon Communitech, il sera adapté aux besoins de chaque fondateur.

Le programme se concentre sur les groupes historiquement sous-représentés dans le paysage entrepreneurial.

Fierce Founders Uplift vise à aider à «briser le plafond de verre», en se concentrant sur deux groupes historiquement sous-représentés dans le paysage entrepreneurial: les fondatrices identifiant les femmes minoritaires et les fondateurs non binaires. Les participants au programme recevront 10 000 $ en fonds non équivalents et en coaching professionnel.

«Je suis ravi d’avoir été sélectionné pour le programme Fierce Founders Uplift qui accélérera notre croissance avec un soutien continu», a déclaré Eyra Abraham, la fondatrice de Lisnen, qui développe une technologie profonde pour les personnes malentendantes. «J’ai commencé mon parcours Communitech avec le Fierce Founders Bootcamp en 2020, ce qui a déclenché la croissance de l’entreprise de Lisnen avec de nouveaux financements, une initiative collaborative et un développement de produits.

Le programme fait partie de la série Fierce Founders du pôle technologique, qui comprend également Fierce Founders Intensive Track, un programme qui donne aux fondatrices identifiant les femmes et non binaires 50000 $ en fonds de contrepartie et en coaching de croissance, et Fierce Founders Bootcamp, un autre programme pour les débutants. -stage entreprises. Les autres programmes de Communitech sont également soutenus par BMO pour les femmes et BDC.

CONNEXES: Google ouvre deux autres accélérateurs aux startups canadiennes alors que la télécommande devient la nouvelle réalité

«Nous savons que de nombreuses femmes, en particulier les femmes noires, autochtones et de couleur, font face à de multiples obstacles systémiques à la réussite», a déclaré Bardish Chagger, ministre canadienne de la diversité et de l’inclusion et de la jeunesse. «Le besoin de programmes pour soutenir toutes les femmes, y compris celles issues de communautés racialisées, est aussi important qu’il ne l’a jamais été.»

La liste complète des fondateurs rejoignant la première cohorte du programme est la suivante:

-Fatima Khamitova de Veer AI (Toronto, ON)
-Pandora Cassandra Wilhelm de Mulberry Design and Engravings (Linwood, ON)
-Miki Kawano de Backr (Kingston, ON)
-Eyra Abraham de Lisnen (Toronto, ON)
-Audrey Samb de SetEasy (Vancouver, BC)
-Jane Sun de Solver Gen (Kitchener, ON)
-Kathleen Chan de Calico (Toronto, ON)
-Minelli Clements de LorCan Technologies (Waterloo, ON)
-Ravina Anand du FLIK (Vancouver, BC)
-Shuhe Li de Salutech Limited (Toronto, ON)

Photo d’Eyra Abraham, fondatrice de Lisnen, via Lisnen

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires