Comment les marques autochtones numériques abordent les magasins


Le détaillant de lingerie Adore Me veut donner une touche de technologie lorsque les acheteurs entrent dans ses magasins, explique Camille Kress, directrice de la vente au détail chez Adore Me.

Au lieu d’affiches présentant ses collections de lingerie actuelles, elle utilise des écrans de télévision qui diffusent ses promotions. Cela permet également à Adore Me de mettre à jour les écrans dès que sa création est prête – et de ne pas avoir à payer les frais d’impression.

Elle dispose également d’un miroir intelligent dans ses cabines d’essayage et d’un scanner corporel dans certains de ses magasins. Le miroir intelligent sait quels produits l’acheteur a apportés dans les cabines d’essayage grâce à une étiquette RFID apposée sur le produit. La RFID, ou identification par radiofréquence, est un moyen courant pour les détaillants de suivre les stocks dans un magasin. Sur le miroir, l’acheteur peut demander une taille ou une couleur différente du produit sans avoir besoin de s’habiller pour parler à un associé. Le miroir va envoyer un signal sur la tablette de l’associée, afin qu’elle puisse ramener ce produit dans la cabine d’essayage, ainsi que des produits supplémentaires, comme des culottes assorties ou si l’associée sait que le même produit en noir est un best-seller, explique Mme Kress.

Le scanner corporel est une machine qui prend toutes les mesures d’une cliente et lui envoie ensuite par e-mail sa meilleure taille pour les soutiens-gorge, les culottes et les vêtements de nuit d’Adore Me. Pour l’instant, Adore Me n’utilise pas les adresses électroniques du scanner corporel pour les revendre à ces clientes, mais cela pourrait être envisagé à l’avenir, explique Kress.

Adore Me vient d’installer le scanner corporel en novembre 2019, et Kress estime qu’environ 10 % des clients qui entrent dans le magasin l’utilisent. Les acheteurs qui utilisent le scanner convertissent deux fois plus qu’un acheteur qui ne l’utilise pas, dit Kress. Adore Me attribue la conversion au scanner corporel si l’acheteur achète immédiatement après l’avoir utilisé en magasin ou s’il achète en ligne pendant qu’il est en magasin.

Les marques natives numériques intègrent la technologie dans les magasins différemment que ne le font généralement les chaînes de vente au détail traditionnelles. Dès le départ, de nombreux digital natives disposent d’un système de point de vente mobile, qui permet aux associés de passer les commandes des clients de n’importe quel endroit du magasin. Mais ce n’est pas parce que les Digital Natives disposent d’un matériel de pointe qu’ils doivent mettre en œuvre toutes les fonctionnalités omnicanal.

Beaucoup de ces marques justifient l’absence de ces caractéristiques omnicanalistes par le fait qu’elles n’ont pas une grande surface de vente. Sur les 66 marques intégrées verticalement, Digital Commerce 360 figure dans son Top 1000, 22 d’entre elles exploitent au moins un magasin. Le nombre médian de magasins est de trois. En comparaison, le nombre médian de magasins pour les chaînes de vente au détail dans le Top 1000 est de 413. Avec un petit parc de magasins, les Digital Natives ne veulent pas promouvoir un nombre limité d’emplacements et de caractéristiques de magasins, alors que cela ne s’appliquera qu’à une fraction de leur audience sur le web. De plus, une poignée de marques de Digital Native, intégrées verticalement, exploitent des salles d’exposition et ne disposent donc pas de l’inventaire nécessaire pour offrir des fonctionnalités omnicanalistes, comme l’achat en ligne en magasin. Mais ces marques natives du numérique utilisent toujours la technologie pour relier de manière créative leur site de commerce électronique et leurs magasins.

Pour obtenir un accès immédiat au reste de cet article, inscrivez-vous à l’adhésion gratuite à Strategy Membership en utilisant le S’inscrire gratuitement ci-dessous. Si vous êtes déjà membre, veuillez vous connecter.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires