Cavelo lève 1,3 million de dollars de pré-amorçage pour aider les entreprises à reprendre le contrôle de leurs données


Cavelo, une start-up SaaS basée à Kitchener-Waterloo, a levé une ronde de financement pré-amorçage de 1,3 million de dollars canadiens.

Le premier tour de table tout en actions était dirigé par MaRS Investment Accelerator Fund et comprenait la participation de plusieurs investisseurs providentiels stratégiques.

La plate-forme Cavelo est actuellement destinée à être utilisée par les PME, mais Mignacca a déclaré à BetaKit que l’objectif était de monter sur le marché.

Bien que le PDG de Cavelo, James Mignacca, ne divulgue pas les investisseurs providentiels, il a déclaré à BetaKit que les anges qui ont participé à ce tour ont également participé à sa dernière entreprise RootSecure, qui a cédé via une acquisition en 2018. Il a noté que Mark Morin, PDG et fondateur d’Auvik Networks , un investisseur providentiel connu, a rejoint le conseil d’administration de Cavelo après le financement.

Le nouveau capital sera consacré au développement de la plate-forme et à la mise à l’échelle de l’équipe de Cavelo.

Cavelo vise à aider les entreprises à réduire de manière proactive les risques liés aux données et à se conformer à son logiciel automatisé de découverte, de classification et de reporting de données.

La startup a été fondée en 2020. Mignacca a expliqué à BetaKit suite à l’acquisition de RootSecureof par Arctic Wolf, il s’est entretenu avec les dirigeants de plusieurs entreprises aux États-Unis sur les défis auxquels leurs entreprises étaient confrontées.

«À ce moment-là, j’ai réalisé qu’il y avait un thème que les gens me disaient, à savoir le fait qu’ils perdaient le contrôle de leurs données numériques», a-t-il déclaré.

CONNEXES: Les leaders canadiens de la cybersécurité disent que l’écosystème nécessite la croissance de la communauté

Le PDG considère ce problème comme relevant de trois causes sous-jacentes. Le premier est que les entreprises migrent vers le cloud, ce qui les amène à disposer d’un modèle de données distribué. Le second est la récente poussée de la transformation numérique, qui entraîne une croissance exponentielle des données pour un certain nombre d’industries. Le troisième est un modèle de travail distribué, accéléré par la pandémie COVID-19, qui, selon Mignacca, rend difficile pour les entreprises de savoir où se trouvent les données.

«Lorsque vous superposez la conformité et la réglementation, vous devez savoir où se trouvent vos données, à tout moment», a-t-il déclaré. «Il est devenu évident pour moi que c’est un problème que traversent les entreprises et elles ont du mal à y remédier car, franchement, elles n’ont pas les ressources et l’expertise nécessaires en interne pour résoudre le problème. eux-mêmes. »

La plate-forme compatible avec le cloud de Cavelo analyse, identifie et classe en permanence les données sensibles sur les machines, les serveurs et les applications cloud. Cela vise à simplifier les rapports de conformité et la correction des risques.

L’objectif ultime du produit Cavelo est de réduire le risque de menaces de cybersécurité en fournissant aux entreprises une vue unifiée de leurs données sensibles et de s’assurer que les entreprises agissent conformément aux exigences de confidentialité et de protection des données.

CONNEXES: La start-up de sauvegarde dans le cloud d’Ottawa Rewind lève 19 millions de dollars canadiens de série A

Cavelo a développé son logiciel au cours des six derniers mois, et il est déjà utilisé par une poignée d’adopteurs précoces. La stratégie de la startup jusqu’à présent, a déclaré Mignacca, a été de cibler les entreprises sur des marchés soumis à des réglementations strictes en matière de cybersécurité, tels que New York et Boston.

La plate-forme Cavelo est actuellement destinée à être utilisée par les petites et moyennes entreprises, mais Mignacca a déclaré à BetaKit que l’objectif était de passer à terme au marché des entreprises.

Les clients de Cavelo comprennent actuellement des municipalités, des entreprises de services publics et des entreprises de fabrication. Le PDG a noté que, alors que Cavelo continue de se développer et que de nouvelles fonctionnalités sont publiées, il s’attend à ce que le logiciel soit utilisé dans plus de secteurs.

Suite au financement, la société se concentre sur la mise à l’échelle de son équipe d’ingénierie, ainsi que sur sa stratégie de mise sur le marché en embauchant dans les ventes et le marketing. L’équipe de Cavelo compte actuellement sept personnes. Le PDG a exprimé son intention d’augmenter les effectifs de la startup à 15 au cours des six à huit prochains mois.

Source de l’image Unsplash. Photo par Adam Nowakowski.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires