Binance suspend le trading du yuan chinois dans le cadre de la répression de crypto-monnaie à Pékin.

Suite à la repression chinoise, Binance met fin le trading peer-to-peer de yuan sur la plateforme. En effet, c’est la dernière mesure prise par les principales bourses de crypto-monnaie du monde pour rompre les liens avec les investisseurs chinois continentaux.

La bourse annulera le marché du yuan

Binance est l’une des bourses les plus importantes au monde en termes de volume de transactions. Elle a annoncé mercredi dans un communiqué qu’elle annulerait la partie yuan de sa plateforme de consommateur à consommateur le 31 décembre de cette année, et que les utilisateurs de Chine continentale verront leurs comptes passer en « Mode retrait uniquement »

Nous comprenons que la plateforme de trading a l’intention de se conformer aux « exigences du gouvernement local ».

Binance prévoit également de traquer les utilisateurs chinois, expliquant :

« Binance procédera à un inventaire des utilisateurs de la plateforme. Si elle trouve des utilisateurs en Chine continentale, les comptes correspondants seront basculés en mode « retrait uniquement », et les utilisateurs ne pourront que retirer, racheter et fermer des positions. »

Comme Binance l’a rapidement souligné, son service n’a officiellement pas été ouvert aux utilisateurs chinois pendant un certain temps :

« Binance s’est retiré du marché chinois continental en 2017 et ne s’engage pas dans des opérations d’échange en Chine continentale. »

En fait, nous sommes très clairs sur le fait que ce n’est pas le cas. Le nettoyage que l’échange va effectuer devrait permettre de suivre un certain nombre d’utilisateurs. Le retrait du yuan de la plateforme devrait naturellement faire fuir ceux qui l’utilisent à cette fin.

En rapport : Des indices suggèrent que Binance pourrait s’installer définitivement en Irlande ou à Dubaï.

Conséquences de la répression chinoise

En tout cas, tout cela démontre l’importance du gouvernement chinois, qui a récemment rendu difficile la situation de nombreux services et échanges de crypto-monnaie. En bref, le pays interdit l’extraction de crypto-monnaies. Le mois dernier, FTX a choisi de s’exiler aux Bahamas, même si la bourse avait déjà fonctionné à Hong Kong.

Il y a quelques jours, le géant minier Bitmain a annoncé qu’il n’expédierait plus de machines de minage en Chine. Ce changement est significatif : il n’y a pas si longtemps, le pays collectait 65% de la puissance de calcul Bitcoin. Par conséquent, ces cartes seront certainement remaniées dans l’écosystème crypto.

une autre grande bourse de crypto-monnaie originaire de Chine, OKEX, a également publié une annonce similaire aujourd’hui. La société a, en effet, déplacé son activité principale vers les marchés internationaux depuis 2017 et cessé de promouvoir et de fournir des services au marché de la Chine continentale.

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires