Bank of America établit une équipe de recherche sur les cryptomonnaies

Selon Bloomberg, Bank of America a créé un nouveau groupe qui va se spécialiser dans le monde de cryptomonnaie. Selon le rapport, Candice Browning, responsable de la recherche mondiale chez Bank of America, a déclaré que la hausse était due à la nature de la croissance rapide des cryptomonnaies. Également, elle a ajouté que la banque avait une analyse de la recherche industrielle et une expertise en matière de blockchain

La BOFA se lance dans l’univers des cryptomonnaies

Bank of America est sur le point de commencer la couverture de la recherche sur la cryptomonnaie et les actifs numériques, devenant ainsi la dernière institution financière cherchant à étendre son empreinte dans l’espace.

Candace Browning a déclaré que le secteur est désormais évalué à environ 2 000 milliards de dollars américains et que l’afflux de nouveaux produits négociés en bourse est de 50 milliards de dollars américains.
Browning a écrit dans la note à ses collègues :

« Nous sommes particulièrement bien placés pour fournir un leadership éclairé en raison de notre solide analyse de recherche dans l’industrie, de notre plate-forme de paiement mondiale leader sur le marché et de notre expertise en matière de blockchain »

La société a choisi Alkesh Shah pour diriger l’effort, qui couvrira la crypto-monnaie mondiale, les actifs numériques et les technologies habilitantes dans l’espace.
Shah, qui a commencé à travailler pour l’entreprise en 2013, continuera à fournir les informations de l’entreprise via les canaux mobiles, y compris Insight Mobile, le contenu Global Banking & Markets et l’application CRM, a déclaré Browning dans le mémo. Auparavant, il dirigeait l’équipe mondiale de spécialistes en technologie de l’entreprise.

Cette nouvelle création, apportera-t-elle des avantages ?

La dernière expansion de la couverture de la recherche de Bank of America intervient environ un mois après que la banque dépositaire State Street, qui supervise 40 000 milliards de dollars d’actifs, a lancé une nouvelle division axée sur le passage à la finance numérique.

Le PDG de State Street, Ron O’Hanley, a déclaré à l’époque qu’il s’attendait à ce que les actifs numériques soient l’une des forces les plus importantes ayant un impact sur les services financiers au cours des cinq prochaines années.
En mai, Goldman Sachs a révélé qu’il fournirait aux clients des dérivés de bitcoin et ouvrirait un bureau de négociation dédié aux crypto-monnaies. Wall Street Bank a continué d’élargir son offre d’actifs numériques le mois dernier, nommant Galaxy Digital comme son fournisseur de liquidités pour la négociation de blocs à terme Bitcoin.

Bref, les travaux sur la cryptomonnaie suggèrent que la situation de la deuxième plus grande banque des États-Unis pourrait se réchauffer en termes d’actifs.

 

 

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires