Les bourses européennes sont légèrement en baisse avec le pétrole.

La baisse de la bourse européenne  : pétrole en cause

Les principaux marchés boursiers européens sont légèrement baissés lundi, ralenties par les prix du pétrole et des métaux, mais les questions sur la stratégie de la Fed (ou Réserve fédérale) renforcent l’attention de marché après un bon rapport mensuel sur l’emploi.

Le CAC 40 Paris peut perdre 0,08 à l’ouverture, le DAX Francfort 0,29 et le FTSE Londres 0,38, selon les accords à terme.

Stock X 600 pourrait être baissier car il a ouvert avec un solide soutien pour les bénéfices trimestriels après avoir dépassé les sommets de la semaine dernière.

Le rapport mensuel de vendredi sur l’emploi aux États-Unis a réaffirmé la vigueur plus forte que prévu de l’économie américaine, créant 943 000 emplois non agricoles en juillet.

à lire également : La condamnation du ressortissant canadien confirmé par la justice chinoise.

Ceci confirme la dynamique économique du second semestre, mais permet un retrait anticipé des sauvegardes commerciales de la Réserve Fédérale, notamment la diminution des achats de titres (« hit » sur le marché.).

Rodrigo Cattral, stratège principal à la National Bank of Australia, a déclaré :

« Il n’y a pas de différence significative dans la baisse réelle des rachats d’actifs de novembre à janvier après la sortie de la « ceinture de maïs » de septembre à décembre. .

Michael Hughes de CMC Markets a déclaré que la hausse des salaires de juillet était en avance sur les derniers cas de COVID-19 qui pourraient entraver l’embauche en septembre de l’année prochaine.

À WALL STREET

Le Dow Jones Industrial Average et le S&P 500 ont clôturé des niveaux records meilleurs que prévu vendredi alors que les inquiétudes des investisseurs concernant l’impact de delta de volatilité sur la reprise économique se sont atténuées.

  • Le Dow Jones a augmenté de 0,41% à 35 208,51.
  • Le S&P 500 a augmenté de 0,17% pour clôturer à 4 436,52.
  • L’indice composite Nasdaq a chuté de 0,40% à 14 835,76.
  • Les contrats à terme exposent une ouverture en diminution de 0,2% à 0,3%.

EN ASIE

Les marchés financiers chinois sont sains et certains secteurs, tels que la banque, surclassent les actions technologiques, car les signes d’atermoiement de la croissance économique suscitent des attentes pour un nouvel assouplissement financier.

Bien que la croissance des exportations ait ralenti de manière inattendue en juillet, la croissance des importations s’est aussi freinée, suggérant un ralentissement du secteur industriel au second semestre de l’année.

L’indice CSI 300 était de 1,24, l’indice Hang Seng de 0,38, la Bourse de Tokyo et la Bourse de Singapour ont été fermées.

Taux et change :

Le dollar est resté stable par rapport à un panier de devises internationales après avoir atteint un sommet de deux semaines, les traders s’attendant à une baisse de la Réserve fédérale.

L’équivalent allemand a la même date d’expiration fixe d’environ 0,462 au premier taux de change. L’euro s’est établi à 1, 1762 $ après avoir atteint un creux de 4 mois à 1, 174 $.

Pétroles :

La semaine dernière, les marchés pétroliers sont en baisse à cause de l’augmentation de la valeur monétaire américaine et de peur des nouvelles mesures contre le Covid-19 en Asie pouvant ralentir les demandes.

Le brut de pétrole Brent a chuté de 2,36 % à 69,03 $ et le WTI (ou pétrole du brut américain) a chuté de 2,5 % à 66,57 $.

Métaux :

L’or a chuté de 4,4% au cours de la session, atteignant un creux de quatre mois, puis a plongé alors que les données sur l’emploi aux États-Unis ont fait craindre que la Fed relève ses taux très rapidement.

Bonus : Baisse des actions marocaines : l’indice Maroccan all shares a connu une chute de 0,25%

L’or a chuté de 0,91% à 1 746,58 $ l’once après 1 684,37 $, qui étaie le plus bas depuis Mars. Tandis que l’argent a chuté de 7,5% à 22,50 $ l’once, en baisse de 1,54% à 23 957 $ l’once, son plus bas niveau en 8 mois.

Stephen Ince, PDG de SPI Asset Management, a déclaré que l’or est testé mercredi avec la publication des données mensuelles de l’IPC américain est publiée. Il a rapporté aussi la hausse de l’inflation pourrait rendre la Fed plus susceptible de relever ses taux.

La hausse dollar pénalise également les métaux industriels tels que le cuivre et le nickel.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des