Assistance informatique pour les cabinets d’avocats dans la rédaction de contrats


introduction

Le rôle des technologies de l’information dans le monde d’aujourd’hui ne peut être surestimé. Il a facilité et amélioré le niveau de communication mondiale et le partage d’informations dans le monde entier, d’une manière qui n’aurait pas pu être prévue il y a des décennies.

La rédaction des contrats est une responsabilité première des avocats et peut parfois devenir assez compliquée. Les complications possibles surviennent parce que la nature de chaque transaction ou accord est différente et nécessite des contrats spécifiques pour répondre aux besoins de chaque partie. Par conséquent, il est important pour les avocats et les cabinets d’avocats de disposer des progrès technologiques nécessaires pour faciliter la rédaction des contrats. Certains cabinets d’avocats de pointe dans le monde ont développé des logiciels spécifiques de rédaction et de révision de contrats dans l’exercice d’activités connexes, tandis que d’autres cabinets d’avocats ne disposant pas d’un tel logiciel spécifique utilisent les applications généralement conçues pour l’examen des contrats et des documents, quel que soit le secteur. Des plates-formes comme Loio fournissent dûment ces types de logiciels, que les avocats peuvent trouver utiles. Cet article fournit des informations sur la manière dont les technologies de l’information ont aidé les cabinets d’avocats à rédiger des contacts ces dernières années.

Apprentissage automatique

Un sujet aussi délicat que la révision de contrat sera presque impossible sans que le concept d’apprentissage automatique n’entre en jeu. Dans le processus de rédaction, l’apprentissage automatique est le plus avantageux pour les avocats. En raison de l’existence de différentes formes de contrats et d’accords, il est nécessaire pour toute forme de technologie d’identifier d’abord le type de contrat en cours d’examen avant qu’un examen approprié puisse être affecté. L’identification du type de contrat ne peut être rendue possible que grâce au processus d’apprentissage automatique. Le processus consiste à familiariser un logiciel particulier avec des centaines de milliers de contrats et leurs particularités, pour une identification appropriée avant examen. Une fois le logiciel familiarisé, il est alors plus facile de réviser un contrat en fonction du type de contrat sélectionné par le réviseur. Par exemple, un contrat de vente de terrain sera d’une nature fondamentalement différente d’une transaction pétrolière et gazière, etc.

Automatisation des documents

Alors que l’examen des contrats a généralement lieu après les ébauches initiales, cette automatisation des documents contractuels intervient généralement lors de la création du contrat. L’automatisation de documents est une fonction logicielle incluse dans différents programmes, chargée d’utiliser des algorithmes basés sur la logique pour créer de nouveaux documents basés sur des données existantes. Des exemples de documents créés grâce à l’automatisation des documents comprennent les documents hypothécaires commerciaux, les documents de planification successorale et les contrats de travail. Certains grands cabinets d’avocats utilisent également cette fonction pour créer les premiers projets de contrats de crédit ainsi que pour rédiger des feuillets de conditions complexes, qui sont des documents assez volumineux.

Modèles de blockchain

L’utilisation de modèles de blockchain dans le développement de contrats est le niveau actuel d’avancement technologique dans la rédaction de contrats. La technologie contractuelle dans ces cas adopte le modèle blockchain qui permet aux contrats d’évoluer en se réécrivant aux besoins des parties, ce qui peut être fait en modifiant la structure de certaines clauses, par exemple. De cette façon, les normes de passation des marchés seront automatiquement relevées et les avocats seront initiés à des méthodes plus avancées de rédaction de contrats à l’avenir. Cette fonction facilite les processus de négociation des contrats et de fixation des conditions, car les avocats deviennent plus confiants dans le contenu de leurs accords et dans la satisfaction des besoins de leurs clients.

Édition grammaticale et lecture d’épreuves

Cette fonction relativement basique est l’une des contributions les plus efficaces de l’informatique à la rédaction et à l’édition de contrats. Bien qu’elle ne soit pas aussi avancée que les modèles de blockchain ou l’apprentissage automatique, l’édition grammaticale et la relecture sont la fonction la plus couramment utilisée par les avocats du monde entier. La réalité est que même dans le monde développé, la plupart des avocats et des cabinets d’avocats de pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni et d’autres industries juridiques développées n’utilisent pas autant qu’ils le souhaiteraient les fonctions avancées d’intelligence artificielle. Bon nombre des outils qui contiennent ces fonctions sont soit trop chers, soit simplement inaccessibles à de nombreux avocats. Des outils tels que Grammarly, Copyscape, BriefCatch et même Microsoft Word offrent un soutien important aux processus de rédaction et d’édition lors de la rédaction de contrats. Ils résolvent des problèmes mineurs tels que les fautes d’orthographe, les erreurs grammaticales et le manque de disposition des phrases.

Conclusion

La rédaction de contrats est une activité de la profession juridique qui est requise dans pratiquement tous les domaines du droit. La vente de contrats fonciers, les contrats de bail, les transactions entre entreprises locales et multinationales et même les simples achats et ventes entre particuliers et personnes morales nécessitent souvent la rédaction de contrats. Les parties doivent connaître leurs devoirs et obligations dans les accords. Ils doivent également être protégés en cas d’accidents invisibles, ce qui rend la tâche de rédaction des contrats aussi délicate qu’importante. Il laisse à se demander à quel point ce serait une tâche fastidieuse en l’absence de ces outils technologiques et de leurs fonctionnalités.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Quand atteindra-t-il 1 $ ?

Même après avoir gagné environ 260% en 2021, la pièce Everipedia continue de présenter des perspectives de prix optimistes. Selon WalletInvestor, le prix d’IQ atteindra