Antidrop : L’outil sécurisé pour vous protéger contre le Dropshipping !

Le site antidrop.fr et son application mobile, développés à but non-lucratif, peuvent désormais vous aider à éviter de tomber dans les pièges du “Dropshipping”. Ces deux outils vous annoncent (après 10 secondes) le degré d’implication d’un site, à but commercial, dans des pratiques louches qui peuvent facilement induire l’internaute en erreur.

Comme figure sur le site antidrop.fr, la volonté du développeur est de mettre les individus en garde contre ces sites qui attirent les internautes par le biais de promotions très “alléchantes”, mais qui en vérité gonflent les prix jusqu’aux hauts degrés. Ou encore éditent des faussetés concernant l’historique d’un produit en vente sur leur site, son origine, sa qualité… Par ailleurs, l’outil antidrop.fr est déjà reconnu par le réseau Anti-Arnaques, partenaire d’UFC-Que-Choisir, et vous permet aussi de trouver les articles en moins cher, sur leurs sites d’origines souvent de provenance asiatique (Alibaba, Aliexpress…).

Le tout dans un cadre qui respecte la vie privée des internautes, ne contenant aucune publicité et adoptant l’open source pour l’application mobile, afin de rassurer les utilisateurs sur les intentions du propriétaire de l’outil.

Antidrop, comment ça marche ?

D’abord, en copiant l’URL du produit désiré et en le collant dans la barre de recherche de https://antidrop.fr. L’outil se base sur un procédé de détection qui peut scanner un site à la recherche de critères nombreux, prouvant que ce site contient du dropshipping. Ces indices peuvent notamment être :

La présence de promotions “trop belles pour être vraie”,
L’existence ou non des avis négatifs (les avis positifs d’une façon exagérée peuvent être un indice),
L’exagération du nombre de visiteurs du site (vérifiable sur SimilarWeb).

Le Dropshipping, des intermédiaires qui frôlent la malhonnêteté !

Le Dropshipping figure parmi les pratiques pouvant nuire aux internautes, allant jusqu’à l’arnaque. En gros, les dropshippers sont des intermédiaires opérant entre le consommateur et le fournisseur, ne disposant pas de stock réel et qui tentent d’attirer les internautes par la publicité des articles sur internet.

“Les personnes qui s’occupent d’un site de dropshipping ne gèrent aucun stock, ils ne font que transmettre la commande à un fournisseur, souvent AliExpress.” indique l’éditeur du site antidrop.fr. Ces intermédiaires choisissent à leur guise le prix des produits affichés sur le site, ignorant des fois le prix initial qui peut être très bas en comparaison au prix de la vente. Et, sur le marché virtuel, les consommateurs se fient uniquement aux photos pour baser leur choix, ces images qui ne sont pas toujours représentatives de la qualité du produit.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires