Amazon.com ne vendra plus que des applications et des e-books en Suisse

0
163

On le sait tous, de nombreux consommateurs, dans tout le continent européen, apprécient de pouvoir directement faire des commandes sur le site de vente en ligne amazon.com. En d’autres termes, sur la plateforme du siège social de l’entreprise, situé dans l’État de Washington. Il est vrai que les offres que propose le site américain séduisent de plus par rapport aux autres pour une grande partie de l’assortiment. Néanmoins, les consommateurs helvétiques devront se préparer à de grandes frustrations.

Les Taxes sur la Valeur Ajoutée à l’origine de ce soudain changement

En effet, à partir du 26 décembre prochain, Amazon.com ne fera plus de livraison en Suisse. Les habitants du pays ne recevront que des e-books qui sont la spécialité du site depuis qu’il a été fondé en 1994, et des applications qui ont été développées pour différents genres d’appareils électroniques tels que les smartphones, les tablettes, les ordinateurs, ou aussi les baladeurs numériques.

L’origine de ce désintérêt du géant américain pour le marché suisse serait une révision de la loi sur les Taxes sur la Valeur Ajoutée ou TVA. Ainsi, dès le Nouvel An, toutes les entreprises et sociétés de ventes par correspondance qui sont domiciliées à l’étranger seront dans l’obligation d’ajouter cette taxe aux produits qu’elles commercialisent, comme celles qui sont situées en Suisse.

Plus de 20 millions de francs par an pour la Confédération

Cette nouvelle règle sera imposée lorsqu’un volume de vente dépassera le montant des 100 mille francs. Cette évolution devrait aboutir à une concurrence qui sera beaucoup plus équitable, à partir du Nouvel An dans une branche qui échappe fréquemment à la réalité qu’il y a sur les frontières nationales. En outre, c’est aussi un moyen qui devrait permettre à la Confédération un surplus de recettes qui a été évalué à 20 millions de francs presque chaque année.

Selon l’expert en matière de vente en ligne (e-commerce) du consultant zurichois Carpathia, Thomas Lang « … la firme américaine n’aimerait pas supporter les coûts liés aux comptes complexes à tenir pour la TVA». Toutefois, la situation n’est pas encore aussi dramatique qu’il n’y paraît! En effet, «Les clients suisses pourront toujours s’approvisionner sur les sites européens du distributeur américain. À savoir amazon.fr, amazon.de ou amazon.co.uk. Il est donc difficile d’évaluer l’impact réel de la décision d’Amazon.com sur les habitudes de certains consommateurs suisses», déclare Robin Eymann, le responsable de la politique économique à la Fédération romande des consommateurs ou la FRC. Notons que les 7,7 % de la TVA en Suisse seront également prélevés sur la marchandise qui provient des plateformes de l’Union européenne.

Et Robin Eymann a aussi rappelé que «Finalement, la forte réduction de l’assortiment d’amazon.com livré en Suisse est peut-être liée au début imminent de l’offre d’amazon.ch. Celle-ci est sans cesse annoncée depuis le début de l’année».

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here