AliExpress : Alibaba bientôt en France pour défier Amazon

La plateforme chinoise spécialisée dans l’e-commerce envisage de s’attaquer aux plate-bandes d’Amazon. La date du 11 novembre à venir, qui sera décisive pour le groupe, sera l’occasion pour le groupe de lancer la version française d’AliExpress. Une opération qui prendra place à l’occasion du Single’s Day (11.11).

Une arrivée crainte par les concurrents

Les appréhensions des grands acteurs e-commerce ne font que se confirmer. Pour Amazon et ses concurrents, l’arrivée du chinois Alibaba sur le marché est un événement à prendre au sérieux. Le site oriental gagne en puissance sur le secteur de la vente en ligne français. Selon les sources, le site a récemment décidé de renforcer sa version française pour AliExpress, sa plateforme marchande. S’il était déjà accessible au public de l’Hexagone, il est aujourd’hui traduit dans son ensemble… et mis à jour pour répondre aux goûts des français. La plateforme est annoncée pour être accessible dans sa nouvelle version dès le 11 novembre. Le choix de la date n’est pas anodin : fortement symbolique, le “11.11” est, dans son pays d’origine, la journée des célibataires. C’est à cette date, notamment, qu’Alibaba explose ses bénéfices de ventes annuelles. Ces 5 dernières années, l’acteur e-commerce ne proposait qu’une version approximative, traduite dans un français à peine compréhensible. Le site, qui propose aujourd’hui des milliers de références à prix dérisoires, a se faire une place auprès des entreprises revendeuses et des consommateurs. Cette première version, mal présentée pour le public français n’était, jusqu’à présent, réservé qu’à des initiés.

La plateforme de vente s’est approprié le fonctionnement de la marketplace. A l’inverse d’Amazon, AliExpress n’exerce pas la vente en direct. L’application prend le rôle de plateforme de transaction pour des milliers de marchands. Plusieurs types d’articles s’y retrouvent : si les amateurs d’informatique pourront y trouver des cartes-mères, les fans de mode pourront y dénicher des baskets de marque à petits prix. Le « made in China” y est disponible en grande quantité. Pour les clients professionnels, l’atout de la plateforme est d’abord de faciliter les commandes en gros, qu’ils peuvent directement lancer auprès de fournisseurs installés en Chine.

AliExpress se démarque aussi pour les rabais qu’il offre pour les grosses commandes. Alibaba ambitionne de réussir en France ce qu’il est parvenu à réaliser dans son pays d’origine. En proposant une grande diversité de produits via AliExpress.fr, Alibaba espère s’adapter aux demandes des français. Pour ce faire, le géant chinois envisage de travailler avec des commerciaux français. Rappelons qu’il y a un an, Alibaba s’était doté d’une participation de 36% dans Sun Art. La branche chinoise d’Auchan avait alors justifié la dépense de 2,45 milliards d’euros.

Un dépôt ouvert à Liège

Pour ce début d’activité, AliExpress.fr pense garder une majorité de vendeurs chinois. Ces derniers pourront stocker leurs marchandises dans un dépôt nouvellement ouvert à Liège, en Belgique. Si Alibaba n’a toujours pas laissé filtrer d’informations confirmant la nouvelle, il semble déjà certain que la position de la plateforme en Europe est déjà scrutée par ses futurs concurrents, conscients de son potentiel d’expansion.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires