Alibaba annonce une toute première perte sous le poids d’une amende de 2,8 milliards de dollars


Alors qu’Alibaba a dépassé les attentes avec la croissance continue de ses revenus, une amende émise en avril a eu un impact considérable sur ses résultats.

Plus tôt cette année, Alibaba a annoncé de solides bénéfices dans ses résultats financiers de février. La société chinoise avait enregistré une augmentation de 37% de ses revenus pour le trimestre, s’élevant à environ 33,9 milliards de dollars, et un bénéfice net de près de 12 milliards de dollars.

Cependant, des obstacles réglementaires se profilaient déjà à l’horizon pour le géant du commerce électronique alors même que ces résultats avaient été annoncés en février. Alibaba faisait l’objet d’une enquête des autorités chinoises pour des pratiques anticoncurrentielles présumées. Le mois dernier, les autorités ont fait tomber le marteau avec une amende anti-monopole de 2,8 milliards de dollars.

L’amende massive a eu un impact sur le dernier appel de résultats d’Alibaba aujourd’hui (13 mai), qui a vu la société enregistrer une perte nette de 5,47 milliards de yuans (836 milliards de dollars) – sa première perte jamais rapportée depuis son entrée en bourse.

Cette perte a été largement attribuée à l’amende anti-monopole. Alibaba rapporte que, sans ce coût et «certains autres éléments», le bénéfice net de l’entreprise pour le trimestre était de 26,2 milliards de yuans (4 milliards de dollars), soit une hausse de 18% d’une année sur l’autre.

La perte a été un choc pour les attentes du marché qui prévoyaient un bénéfice net pour l’entreprise, selon CNBC.

Soutenir Silicon Republic

Le chiffre d’affaires d’Alibaba pour le trimestre clos le 31 mars a également dépassé les attentes du marché à 187,4 milliards de yuans (28,6 milliards de dollars), en hausse de 64% d’une année sur l’autre. Cela a été attribué à la croissance continue des achats en ligne.

Alibaba a également enregistré une croissance continue des revenus de sa division de cloud computing, qui est devenue rentable pour la première fois l’année dernière.

Ant Group, la filiale fintech d’Alibaba, fait également face aux retombées du resserrement de la réglementation. Juste au moment où elle était sur le point d’achever la plus grande introduction en bourse au monde en novembre dernier, sa cotation à la Bourse de Shanghai a été suspendue en raison de changements dans l’environnement réglementaire de la technologie financière en Chine.

Le mois dernier, la Banque populaire de Chine a annoncé que Ant Group se restructurerait en tant que holding financier.

La trajectoire ascendante d’Alibaba semble cependant sans entrave. La société s’attend à une nouvelle croissance pour son exercice 2022, la CFO Maggie Wu fixant la prévision à 930 milliards de yuans.

«Compte tenu du potentiel du marché et de nos capacités éprouvées de génération de bénéfices et de flux de trésorerie, nous prévoyons d’utiliser tous nos bénéfices supplémentaires et notre capital supplémentaire au cours de l’exercice 2022 pour soutenir nos marchands et investir dans de nouvelles entreprises et des domaines stratégiques clés qui nous aideront à accroître la consommation part de portefeuille et pénétrer dans de nouveaux marchés adressables », a-t-elle déclaré.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires