AlayaCare lève un tour de série D de 225 millions de dollars canadiens


La start-up montréalaise des technologies de la santé, AlayaCare, a obtenu un financement de série D de 225 millions de dollars canadiens pour tirer parti de sa récente croissance, notamment sur le marché des soins de santé aux États-Unis.

Le cycle a été mené par Generation Investment Management d’Al Gore. Il a également vu la participation de Klass Capital de Toronto et le retour des investisseurs québécois d’AlayaCare, Inovia Capital, CDPQ et Investissement Québec.

AlayaCare prévoit de développer son équipe, de poursuivre davantage d’acquisitions et d’investir dans le développement de produits.

Fondée en 2014, AlayaCare fournit une plate-forme de bout en bout pour les prestataires de soins de santé à domicile et en communauté. Le logiciel basé sur l’intelligence artificielle (IA) de la startup offre la planification, la création de rapports, la documentation clinique, la facturation, une application mobile pour les soignants et des portails dédiés pour les patients, les membres de la famille et les soignants.

En tirant parti de la technologie et des données pour renforcer l’expérience des soignants, AlayaCare vise à améliorer les résultats des patients et à réduire les coûts pour les prestataires de soins de santé. À ce jour, AlayaCare affirme avoir « considérablement augmenté ses activités », facilitant plus d’un milliard de visites de patients au total dans le monde.

Selon AlayaCare, la société de technologie de la santé a connu une croissance à deux chiffres depuis son lancement. Les États-Unis représentent la partie des activités d’AlayaCare à la croissance la plus rapide : la startup a déclaré que ses opérations aux États-Unis avaient été multipliées par sept au cours des deux dernières années, dans un contexte d’augmentation de la demande de soins de santé à domicile.

CONNEXES : AlayaCare obtient une facilité de crédit de 15 millions de dollars auprès de CIBC Innovation Banking

De nouveaux capitaux en main, AlayaCare prévoit de poursuivre son expansion aux États-Unis et dans le monde en agrandissant son équipe, en poursuivant davantage d’acquisitions et en investissant dans le développement de produits. La startup a déclaré qu’elle visait à créer « une offre post-aiguë plus complète », ainsi que des produits qui aident à résoudre les problèmes du marché du travail dans le secteur de la santé, tels que les pénuries d’employés et le taux de désabonnement.

Le logiciel d’AlayaCare est actuellement utilisé par plus de 500 organisations de soins à domicile et communautaires. AlayaCare emploie plus de 450 personnes dans ses bureaux au Canada, aux États-Unis et en Australie, et prévoit d’utiliser le nouveau capital pour en ajouter au moins 300 de plus dans les années à venir.

Selon The Globe and Mail, le tour de table de 225 millions de dollars se compose de 75 millions de dollars de capital secondaire et valorise AlayaCare « dans les neuf chiffres ».

CONNEXES : Dialogue clôt le PAPE à la Bourse de Toronto, levant 100 millions de dollars

En août 2020, AlayaCare a obtenu une facilité de crédit de 15 millions de dollars auprès de CIBC Innovation Banking, après une année de financement réussie. En juillet 2019, AlayaCare a clôturé la première tranche de 51 millions de dollars de son tour de série C de près de 116 millions de dollars, et en janvier 2020, la startup a obtenu une extension de série C de 47,9 millions de dollars.

La startup est également la société mère des entreprises de technologie de la santé Procura, Arrow, CIMS et AcuteNet. Depuis 2020, AlayaCare a acquis Procura, Arrow et AcuteNet. La startup prévoit d’utiliser une partie du produit de ce tour pour poursuivre d’autres acquisitions.

Photo d’AlayaCare via Facebook

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires