Zoom acquiert Kites pour sa technologie de traduction IA


Les cerfs-volants seront intégrés à l’équipe d’ingénierie de Zoom dans le but d’améliorer la traduction automatique des langues lors des appels.

Zoom acquiert la start-up allemande d’IA Kites pour améliorer ses fonctions de traduction linguistique.

Kites, ou Karlsruhe Information Technology Solutions, est spécialisé dans les solutions de traduction automatique. Il a été fondé en 2015 par le Dr Alex Waibel et le Dr Sebastian Stüker du Karlsruhe Institute of Technology.

Aucun détail financier n’a été divulgué, mais l’équipe de 12 ingénieurs de Kites rejoindra l’équipe d’ingénierie de Zoom pour aider à améliorer la traduction multilingue dans les réunions Zoom. L’IA est devenue un outil clé dans la traduction en direct des appels de visioconférence, mais il s’agit toujours d’un travail en cours pour de nombreuses équipes d’ingénierie.

« Nous recherchons en permanence de nouvelles façons d’offrir du bonheur à nos utilisateurs et d’améliorer la productivité des réunions, et les solutions de TA (traduction automatique) seront essentielles pour améliorer notre plate-forme pour les clients Zoom du monde entier », Velchamy Sankarlingam, président des produits et de l’ingénierie chez Zoom, dit.

« Avec nos missions alignées pour rendre la collaboration sans friction – indépendamment de la langue, de l’emplacement géographique ou d’autres obstacles – nous sommes convaincus que l’impressionnante équipe de Kites s’intégrera parfaitement à Zoom. »

Soutenir la Silicon Republic

Waibel et Stüker ont déclaré que rejoindre Zoom contribuerait à étendre la mission de Kites consistant à éliminer les barrières linguistiques pour un plus grand nombre de personnes.

« Les cerfs-volants ont émergé avec la mission de briser les barrières linguistiques et de faire de l’interaction multilingue une réalité de la vie quotidienne, et nous admirons depuis longtemps Zoom pour sa capacité à connecter facilement les gens à travers le monde », ont déclaré les fondateurs.

Les deux fondateurs et leur équipe resteront basés à Karlsruhe. Zoom a déclaré qu’il « explorait » l’ouverture d’un centre de R&D en Allemagne.

L’accord ne marque que la deuxième acquisition de Zoom. Elle a acheté Keybase l’année dernière pour améliorer ses capacités de cybersécurité, tout comme la société a vu un flot de nouveaux utilisateurs au début de la pandémie.

En janvier de cette année, Zoom a levé 1,75 milliard de dollars lors d’une vente d’actions qui, selon lui, serait consacrée à des activités de fusion et d’acquisition.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires