Vous pourrez bientôt acheter du Bitcoin dans votre bureau de tabac

0
396

Les bureaux de tabac français pourront vendre, à compter du 1er janvier 2019, des coupons convertibles en bitcoins. Le nouveau système de vente s’appuiera sur KeplerK, un portefeuille d’actifs numériques et une plateforme de paiement existant, qui compte déjà plus de 10 000 points de vente en activité dans le monde. La Banque de France, qui n’a pas validé cet accord entre les bureaux de tabac et la plateforme KeplerK, met par contre en garde les utilisateurs contre le caractère hautement « spéculatif » des actifs cryptographique.

La vente débutera en janvier 2019

Les bureaux de tabac vont vendre, à partir du 1er janvier 2019, des coupons convertibles en bitcoin ou en ethereum, une autre monnaie virtuelle sans que la Banque de France ne soit obligée de donner son autorisation, annonce la Confédération des tabacs. La société Bimedia, qui fournit des caisses aux marchands de tabac, notamment pour la vente de produits dématérialisés (cartes de paiement, recharges de crédits téléphoniques …), a signé un accord avec la plateforme KeplerK proposant des crypto-monnaies, a indiqué la confédération à l’AFP.

Cela pourrait créer une nouvelle rampe express géante permettant aux nouveaux arrivants de faire partie de l’économie des ressources numériques sans avoir besoin de compétences informatiques ni technologiques importantes. Alors que son côté pratique le rend attrayant pour les clients qui souhaitent faire de petits investissements, sans banques ou plateformes financières.

Au terme de cet accord, les buralistes vont, « à compter du 1er janvier, commercialiser des coupons de 50, 100 ou 250 € convertibles sur le site KeplerK, en bitcoins ou en ethereum », a déclaré un porte-parole. Ce nouveau service présenté le mois dernier aux tabacs nationaux, n’a fait l’objet d’aucun accord avec la Banque de France, a déclaré la confédération, à l’instar du démenti prononcé précédemment par l’institution.

Le système permettant les achats Bitcoin en magasin sera initialement testé dans environ 4 000 magasins à partir de début 2019. Un logiciel facilitera l’achat de petites quantités de bons d’achat Bitcoin, de 50 à 250 euros, qui pourront ensuite être converties. Si les essais aboutissent, le logiciel sera déployé dans les 23 000 magasins restants du pays. S’il est populaire, le système suscitera sans aucun doute l’intérêt des investisseurs occasionnels qui auparavant ne pouvaient, ou ne voulaient pas enquêter sur des achats cryptographiques.

« Contrairement à ce qui a été dit par certaines stations de radio, sans vérification préalable, aucun accord n’a été signé pour permettre la vente de bitcoins dans des tabacs », a assuré la Banque de France mercredi. « Aucun accord n’est également discuté ou envisagé à ce sujet », a ajouté l’institution, rappelant avoir alerté à plusieurs reprises les utilisateurs sur le caractère hautement « spéculatif » de la crypto-activité.

Avertissement de la Banque de France

Radio Europe 1 avait assuré mercredi matin qu’un accord avait été signé entre la Fédération des tabacs et la Banque de France pour autoriser la vente de cette monnaie virtuelle à compter du 1er janvier 2019. Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a mis en garde à plusieurs reprises depuis un an sur le caractère spéculatif du bitcoin, niant qu’il s’agisse d’une monnaie, ou même d’une crypto-monnaie.

« Sa valeur et sa grande volatilité ne correspondent à aucune base économique et ne relèvent de la responsabilité de personne », a-t-il déclaré, ajoutant que ceux qui investissent dans le bitcoin le font « à leurs propres risques ».

Le prix du bitcoin, la première et principale crypto-monnaie décentralisée, a régulièrement baissé ces derniers mois pour atteindre 4 408 dollars mercredi, loin des 11 000 dollars atteints il y a un an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here