Visa entre dans le monde des NFTs en achetant un CryptoPunk pour près de 50 Ethers (environ 150 000 dollars)

Pour la première fois, Visa a fait une acquisition d’œuvre d’art de token non fongible (NFT), un CryptoPunk qui a fini par se vendre pour 49,5 ETH environ 150 000 dollars au moment de l’achat. L’entreprise confirme avoir investi dans le NFT parce qu’elle voulait avant tout apprendre et avoir une connaissance directe du marché du NFT.

Avec les cryptoPunks, Visa se plonge dans le monde du NFT

Visa achète CryptoPunk 7610, l’une des 3 840 femmes punks, pour un montant d’environ 150 000 dollars. Les CryptoPunks sont considérés comme les NFT originaux, lancés en 2017 par Larva Labs. Il s’agit d’une collection de 10 000 images pixel art d’inadaptés et d’excentriques. Chaque CryptoPunk a sa propre personnalité et une combinaison unique de fonctionnalités.

Cuy Sheffield, responsable de la cryptographie de Visa, a déclaré :

« Prenez l’exemple de CryptoPunks, une collection d’images de pixel art. Ce qui n’était au départ qu’une expérience artistique est rapidement devenue une icône culturelle pour la crypto-communauté, »

Dans le cadre de sa collection d’art, Visa dispose plusieurs pièces vintages liées au commerce même les premières cartes de crédit en papier et les busters, un appareil utilisé par les commerçants pour enregistrer les transactions par carte de crédit avant l’avènement des terminaux de point de vente électroniques, a déclaré Sheffield.

Voir plus : Afghanistan : Des avions de compagnies privées américaines sont saisis par Washington

Sheffield a également expliqué les bonnes raisons pour lesquelles Visa a ajouté un CryptoPunk à la collection. Il a déclaré que CryptoPunks a été la vague de commerce NFT et le créateur de la technologie NFT, par conséquent la société avait l’ambition de disposer un punk. Par ailleurs, il a affirmé que la décision concernait moins le punk individuel que les CryptoPunks en général, étant donné que c’est juste un projet NFT historique.

« Au cours des 60 dernières années, Visa a constitué une collection d’artéfacts commerciaux historiques – des premières cartes de crédit en papier à la machine zip-zap. Aujourd’hui, alors que nous entrons dans une nouvelle ère de NFT-commerce, Visa accueille le CryptoPunk #7610 dans sa collection, » précise Cuy Sheffield.

Afin d’acheter le CryptoPunk, Visa s’est associé Anchorage Digital, Anchorage facilite la transaction et détient le NFT pour Visa.

« Nous l’avons acheté à Anchorage en utilisant fiat », a-t-il déclaré.

Plus tôt cette année, Visa a d’abord travaillé avec Anchorage dans le but de régler les paiements dans le stablecoin USDC sur Ethereum.

D’autres institutions se lancent aussi dans NFTs

Visa n’est pas la seule, plusieurs institutions de renom se plongent ainsi dans le monde des NFTs. Christie’s a vendu un token non fongible de l’artiste Beeple pour plus de 60 millions de dollars en mars. OpenSea, l’un des plus grands marchés NFT, a atteint plus d’un milliard de dollars de ventes en août. Un acheteur anonyme a acheté 104 CryptoPunks pour 7 millions de dollars en un seul bloc le 31 juillet. En outre, Binance a lancé une place de marché NFT avec une vente aux enchères présentant les œuvres de Salvador Dali et Andy Warhol.

Lire également : Salvador annonce l’installation de 200 guichets automatiques et 50 kiosques pour échanger Bitcoin (BTC) en guise de préparation pour le lancement du 7 septembre.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des