Virgin Media et O2 fusionnent pour former un géant des télécommunications de 31 milliards de livres


Virgin Media et O2 ont convenu d’unir leurs forces dans une fusion britannique qui formera une société de 31 milliards de livres sterling, ont annoncé leurs sociétés mères.

L’entreprise américaine Liberty Global, propriétaire de la télévision par câble et du fournisseur d’accès à large bande Virgin Media, ainsi que l’entreprise espagnole Telefonica, propriétaire de O2, ont déclaré que les deux entreprises de télécommunications ont convenu de conditions qui, une fois achevées, permettraient de débloquer un investissement de 10 milliards de livres sterling sur le marché britannique sur cinq ans.

Selon Sky News, Telefonica et Liberty auront une part égale dans la nouvelle entreprise commune, les deux entreprises informant les investisseurs que le rapprochement permettrait également de réaliser des économies de plus de 6 milliards de livres sterling par an d’ici la cinquième année.

O2 est la plus grande compagnie de téléphone du Royaume-Uni avec environ 34 millions d’utilisateurs, tandis que Virgin compte environ six millions de clients pour le haut débit et la télévision par câble, en plus des trois millions d’utilisateurs de téléphones portables.

« L’association de l’activité mobile numéro un d’O2 avec le réseau à haut débit et les services de divertissement de Virgin Media va changer la donne au Royaume-Uni, à un moment où la demande de connectivité n’a jamais été aussi importante et critique », a déclaré Jose Maria Alvarez-Pallete, directeur général de Telefonica.

« Virgin Media a redéfini le haut débit et le divertissement au Royaume-Uni avec des vitesses fulgurantes et la plateforme vidéo la plus innovante. Et O2 est largement reconnu comme l’opérateur mobile le plus fiable et le plus admiré au Royaume-Uni », a ajouté Mike Fries, directeur général de Liberty Global.

Véritable concurrent de BT

Bien qu’il y ait plus d’informations à confirmer, il ne fait aucun doute que cette fusion donnera naissance à un nouveau géant des télécommunications qui rivalisera avec BT – l’un des plus grands acteurs du marché.

« Virgin Media n’a pas caché qu’elle voulait s’attaquer à BT, en ramenant l’esprit de challenger vierge – et il semble que ce soit le bon moyen de le faire », a déclaré Sophie Lord, directrice exécutive de la stratégie chez Landor.

« C’est une grande nouvelle, et très nécessaire pour une catégorie un peu fatiguée. Deux noms connus, tous deux d’origine britannique, ont maintenant l’envergure nécessaire pour devenir un véritable concurrent de BT », a-t-elle ajouté.

Avec l’introduction de la technologie 5G, M. Lord a déclaré que la nouvelle fusion pourrait donner une nouvelle dimension au concept et devenir un leader essentiel sur le marché des télécommunications.

« Il y a encore beaucoup de choses à découvrir, certainement en ce qui concerne les détails de l’accord. S’agira-t-il d’une pièce multi-plateforme, sur l’échelle et l’ampleur ? Ou est-ce que l’on cherchera à créer une expérience propre qui manque actuellement aux plates-formes ? S’agira-t-il d’une entreprise technologique, d’une entreprise d’innovation ou simplement de divertissement », a-t-elle poursuivi.

« Il est certain que la 5G a besoin d’une nouvelle narration, et peut-être est-ce la marque à posséder non seulement la technologie, mais aussi l’expérience qu’elle peut apporter. Ces deux grandes marques ont une qualité synergique : Virgin Media, célèbre pour sa rapidité et son irrévérence (même si elle manque de personnalité), O2, célèbre pour son divertissement et son service.

Espérons qu’ils deviendront plus que la somme de leurs parties, et pas seulement une « holding » pour ses nombreuses plateformes – s’ils y parviennent, nous en bénéficierons tous, et pas seulement les négociateurs et les courtiers », a conclu M. Lord.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires