Une journée torride pour Bitcoin : une chute de 12 % entraînant le recul des institutions.

Les investisseurs institutionnels affectionnent tellement le Bitcoin (BTC) qu’il est difficile pour l’offre de suivre la demande depuis déjà plusieurs mois. Cependant, l’engouement de ces dernières semaines a été bien moins chaleureux. Pour la première fois, depuis longtemps, une forte sortie de capitaux a été observée dans les produits dérivés dédiés au roi des cryptomonnaies.

L’esquive au Bitcoin : les institutions passent à Ethereum.

CoinShares, la société d’investissement en cryptomonnaie, a observé une forte baisse du montant des fonds des investisseurs institutionnels en Bitcoin. Cela d’après le dernier rapport « Digital Asset Fund Flows Weekly » (flux hebdomadaires des fonds en actifs numériques).

Les investisseurs professionnels ont commencé à réduire considérablement leur exposition au Bitcoin, car ils ont retiré 141,4 millions de dollars de flux nets de divers fonds institutionnels Bitcoin. Cela en issue du rapport qui désigne les flux nets des entrées/sorties d’investissement sur Bitcoin et les autres altcoins.

Évidemment, ce n’est qu’une petite partie de pari de ces gros investisseurs de l’année écoulée, car le trafic durant cette période est encore très positif, et le total net de Bitcoin est d’environ +4,25 milliards de dollars américains :

« Les sorties [de capitaux] représentent seulement 8,3 % des entrées nettes observées cette année, et restent minimes en termes relatifs par rapport aux sorties observées au début de 2018. »

Bref, ces derniers retraits concernent uniquement Bitcoin. En revanche, Ethereum et ses éthers s’accroît ses flux de capitaux progressivement. Un investissement dans les produits institutionnels consacré au réseau fondé par Vitalik Buterin avec un flux net de +33,1 millions de dollars a été enregistré en une semaine.

Une chute de 12 % sur les prix du Bitcoin.

Le prix du Bitcoin a chuté de 12 % mardi et le prix de la transaction était d’environ 31 500 dollars par pièce. La baisse des prix pourrait être due à des problèmes de sécurité, selon un affidavit. En effet, cela se passe après que les autorités américaines eurent récupéré une rançon cryptographique de 2,3 millions de dollars (63,7 bitcoins) suite à une attaque de Pipeline Coloniale de 4,3 millions de dollars.

Le lancement du chantage numérique du ministère de la Justice et le groupe de travail sur les ransomwares a entraîné la récupération de l’argent. Le directeur adjoint du FBI, Paul Abate, a déclaré que les agents avaient pu récupérer le portefeuille de devises numériques utilisé par les pirates informatiques « DarkSide » pour collecter les paiements de Colonial Pipeline..

Le futur cours du BTC reste alors actuellement incertain même pour les plus grosses baleines du secteur crypto. L’absence de rebond après sa forte chute le 19 mai dernier du Bitcoin prouve désormais son manque de direction. Les plus spéculateurs des institutionnels semblent craindre le pire, malgré qu’on n’est pas arrivé au stade de l’éclatement de bulle comme au début 2018. Cependant, une perte de 12 % s’affiche aujourd’hui pour le roi de cryptomonnaie.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires