Un membre du Ripple Board arrêté pour cyberharcèlement

0
21

Un membre du Ripple Board arrêté pour cyberharcèlement

Ken Kurson, se fait arrêter vendredi. En effet, il fait partie du conseil d’administration de la société de protocole de paiement Ripple. Au fait, les procureurs fédéraux de Brooklyn l’inculpent pour cyberharcèlement. Cependant, cela se lie à son divorce.

Aussi, les autorités l’accusent d’envoyer des messages de menaces et de harcèlement à plusieurs personnes. De plus, un rapport affirme que Kurson menaçait un ami anonyme qu’il blâme pour la détérioration de son mariage.

Faits

Le Federal Bureau of Investigation (FBI) des États-Unis a affirmé avoir des preuves selon lesquelles Kurson s’était déjà livré à un type de harcèlement similaire lors de sa procédure de divorce en 2015.

Selon une plainte du FBI, l’exécutif de Ripple aurait installé un logiciel sur l’ordinateur de quelqu’un pour surveiller les frappes au clavier et que Kurson a utilisé des pseudonymes pour contacter l’employeur de cette personne afin de signaler de fausses allégations d’inconduite.

Marc L. Mukasey, un avocat représentant Kurson a nié toutes les accusations et a déclaré que le comportement allégué ne méritait guère une poursuite pénale fédérale.

Si vous souhaitez découvrir comment investir simplement et en automatique avec l’objectif de générer un revenu régulier tout en protégeant votre capital autant que possible, nous avons une vidéo formation gratuite à vous offrir. Pour y accéder, c’est simple, cliquez ici https://www.fructify.io/cadeaux et inscrivez-vous, on vous enverra ça par email.

tout savoir sur la crypto