Spiderwort conclut un financement d'amorçage de 3,4 millions de dollars canadiens


Spiderwort, une start-up d’Ottawa spécialisée dans les technologies de la santé et les biomatériaux, a levé un financement de départ de 3,4 millions de dollars canadiens (2,5 millions de dollars américains).

Le cycle a été mené par Horizons Ventures, et « soutenu par un certain nombre de groupes », a déclaré la société, y compris le Capital Angel Network, Break Off Capital, Anges Québec, et un syndicat basé aux États-Unis.

« Nous pensons que notre biomatériau a le potentiel de changer des vies de manière significative. »

Ce tour de table fait suite à l’annonce par Spiderwort d’un tour de financement de 500 000 dollars canadiens pour les amis et la famille, qui a été sursouscrit. Spiderwort a révélé le tour en juin. Un porte-parole de Spiderwort a déclaré à BetaKit que le financement d’amorçage « s’ajoute au tour de table des amis et de la famille ».

Spiderwort développe un nouveau biomatériau qui utilise la cellulose végétale pour créer une variété d' »architectures d’échafaudage » pour la médecine régénérative. Il est actuellement au stade préclinique de ce produit. La start-up prévoit d’utiliser les fonds pour poursuivre ses travaux en vue d’essais cliniques, qu’elle a qualifiés de « clés » pour la mise sur le marché de son biomatériau.

« Nous pensons que notre biomatériau a le potentiel de changer considérablement des vies et de transformer fondamentalement de multiples industries », a déclaré Charles M. Cuerrier, PDG de Spiderwort. « Nous avons beaucoup de travail à accomplir, mais nous sommes convaincus que les résultats parleront d’eux-mêmes ».

RELATIVES : La biotechnologie canadienne soutient le Centre chinois de contrôle des maladies pour accélérer le développement du vaccin COVID-19

L’araignée de mer a indiqué des conditions telles que la réparation des lésions de la moelle épinière, le remplacement et la reconstruction des tissus mous, et les viandes et produits alimentaires à base de cellules et de plantes, comme applications potentielles de cette technologie.

L’entreprise a récemment emménagé dans un nouveau centre de recherche en biotechnologie au Collège La Cité à Ottawa et a indiqué que le développement de son équipe de direction a été soutenu par le volet santé du Creative Destruction Lab (CDL) à Vancouver. Elle fait également partie actuellement du programme consultatif d’accès au capital d’OBIO à Toronto et de l’IO Accelerator à Invest Ottawa. Spiderwort a déclaré avoir également reçu des fonds de l’Ontario Brain Institute (OBI), de l’OCE et du Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC).

Dans le cadre de la phase de lancement, Spiderwort ajoute deux nouveaux membres à son conseil d’administration : Dane Bedward, président et ancien président de Genzyme Canada, et Patrick Zhang de Horizons Ventures.

Source de l’image OCE via Twitter



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires