Singapour envisage de resserrer les règles pour les petits investisseurs.

Singapour resserrera les règles cryptos pour les investisseurs de détail.

Comme rapporte Reuters, le régulateur de Singapour resserre leur emprise sur les activités cryptographiques dans le pays. Plutôt dans la journée, le gouverneur de la banque centrale de Singapour a déclaré que le pays envisageait de nouvelles règles cryptos pour protéger les petits investisseurs.

Singapour mettra en place des règles cryptos plus strictes pour les investisseurs de détail.

Lors d’un séminaire lundi, Ravi Menon, directeur général de l’Autorité monétaire de Singapour (MAS), a déclaré :

« Ajouter des frictions sur l’accès des particuliers aux crypto-monnaies est un domaine que nous envisageons. Il pourrait s’agir de tests d’adéquation des clients et de la restriction de l’utilisation de l’effet de levier et des facilités de crédit pour le commerce des crypto-monnaies ».

En outre, l’exécutif a également noté que les investisseurs de détail ont été « irrationnellement inconscients » des risques associés au trading de crypto-monnaies. En janvier, le MAS a publié des directives visant à empêcher les fournisseurs de services de négociation de crypto-monnaies de promouvoir leurs services auprès du public. Cette mesure visait à protéger les petits investisseurs de la volatilité de l’espace cryptographique. 

Lire plus : VARA, le régulateur de Dubaï, publie des lignes directrices marketing et publicitaires pour les crypto-monnaies.

L’introduction progressive des régles cyrptos à Singapour

Par ailleurs, MAS prend de nouvelles mesures pour introduire une réglementation cryptographique dans le pays. Cela survient au milieu d’une crise de liquidité en cours comme le cas actuel de Three Arrows Capital. Notamment, sa faillite a porté un coup dur aux marchés des crypto-monnaies cette année.

Récemment, la banque centrale de Singapour a envoyé un questionnaire détaillé à toutes les entreprises détenant des licences MAS. Selon le rapport Bloomberg, l’objectif est d’obtenir des informations très détaillées sur les activités de trading et les avoirs des sociétés.

En outre, MAS vise à vérifier la stabilité financière et l’interconnexion entre les entreprises de crypto-monnaies. De plus, il cherche à obtenir certains détails cruciaux auprès des entreprises de crypto-monnaies? tels que les :

  • principales contreparties de prêts et d’emprunts,
  • principaux jetons détenus et mis en jeu via des protocoles financiers décentralisés
  • montant prêté.

En juillet, le chef du MAS, Ravi Menon, a également déclaré qu’il travaillait sur un cadre réglementaire. Ce cadre portera sur « la protection des consommateurs, la conduite du marché et la garantie des réserves pour les monnaies stables ».

Bonus : La SEC enquête sur Grayscale affirmant que ses 3 fiducies pourraient être des titres.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de