Shopify réduit ses effectifs de 10% citant le renversement de tendances pandémiques.

Selon un récent rapport de Wall Street journal, le géant d’e-commerce Shopify va licencier 10 de ses effectifs mondiaux, soit environ 1000 employés. En effet, la société a déclaré qu’il a mal évalué la durée de la croissance fulgurante d’e-commerce. Suite à l’annonce, les actions ont clôturé en baisse de 14%.

Le licenciement face à l’arrêt du boom e-commerce provoqué par la pandémie

Dans un article de blog publié hier, le PDG Tobi Lütke a déclaré que l’entreprise « doit procéder à des licenciements ». Cela affecte principalement ceux qui travaillent dans le recrutement, le support et les ventes.

En outre, Shopify annonce également la réduction « des rôles trop spécialisés, en double, ainsi que « la création de groupes pratiques, mais très éloignés de la construction de produits ». Lütke a attribué les licenciements à un faux pari que l’industrie du commerce électronique continuera de croître après la pandémie de COVID-19. Il a expliqué que les choses « reviennent à peu près là où les données pré-Covid l’auraient suggéré ».

Il a déclaré : « En fin de compte, placer ce pari était mon appel à faire et je me suis trompé. Maintenant, il faut s’adapter. En conséquence, nous devons dire au revoir à certains d’entre vous aujourd’hui et j’en suis profondément désolé. »

Par ailleurs, Shopify n’a pas précisé le nombre total de travailleurs touchés par les licenciements. Cependant, l’entreprise comptait 10 000 employés et sous-traitants à la fin de 2021, dont une augmentation de 3 000 l’an dernier seulement. Ces chiffres ont été indiqués dans le dernier bulletin d’information de la direction. Ce qui nous conduit à une élimination de 1000 travailleurs.

Bonus : Twitter lance un nouveau partenariat avec Shopify pour augmenter les opportunités de commerce en ligne.

Lütke a ajouté que les employés concernés recevront 16 semaines d’indemnité de départ, ainsi qu’une semaine supplémentaire pour chaque année selon son ancienneté. Shopify propose également une orientation professionnelle pour aider les employés concernés à trouver un autre emploi, et une « allocation de démarrage » pour remplacer les ordinateurs portables de l’entreprise dont les employés ont besoin pour retourner à Shopify.

Une vague de licenciements dans le secteur de la technologie

Shopify n’est qu’une des nombreuses entreprises qui licencient des travailleurs en raison de l’impact de l’économie post-pandémique.

Netflix a licencié des centaines d’employés après avoir signalé une baisse du nombre d’abonnés, tandis que Peloton a licencié environ 2 800 employés alors que l’entreprise subissait une série de changements organisationnels.

D’un autre côté, l’industrie de la crypto-monnaie est également aux prises avec une récession. Des sociétés de crypto-monnaie telles que Coinbase, Gemini, BlockFi et Crypto.com confrontées à des licenciements. Pendant ce temps, Spotify, Apple, Meta et Google ont ralenti l’embauche ou envisagent de le faire.

A découvrir : Shopify et Salesforce Commerce Cloud : quel système choisir ?

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires