Russie crypto

Rapport : la Russie explore les règlements transfrontaliers en stablecoins.

La Russie est en pourparlers avec plusieurs pays amis pour lancer une plateforme pour le règlement transfrontalier des stablecoins, selon TASS. Cependant, il n’est pas tout à fait clair si les stablecoins sont destinés aux utilisateurs individuels ou aux institutions et gouvernements.

La Russie travaille sur une plateforme de règlement transfrontaliers en stablecoins.

Récemment, l’agence de presse locale TASS a cité les propos du vice-ministre russe des Finances, Alexei Moiseyev. Il a déclaré que la Russie travaillait avec différents pays pour créer une plateforme bilatérale qui contribuerait à réduire sa dépendance au dollar et à l’euro. Par ailleurs, il a ajouté que des instruments de tokenisation mutuellement acceptables, à savoir des stablecoins seront utilisés sur ce plateforme.

Moiseyev a déclaré : « Nous travaillons actuellement avec un certain nombre de pays pour créer des plates-formes bilatérales afin de ne pas utiliser de dollars et d’euros. Les pièces stables peuvent être rattachées à un instrument généralement reconnu, par exemple l’or, dont la valeur est claire et observable pour tous les participants. »

Il n’est pas clair si ces stablecoins sont destinés aux particuliers ou aux utilisateurs institutionnels et gouvernementaux. Cependant, les particuliers ne semblent pas être le public cible de ces pièces stables. Cela étant donné que Moiseyev compare le service en cours de développement à une plate-forme de compensation.

Le pays explore les stablecoins comme méthode de paiement alternative alors que les pays occidentaux lui imposent des sanctions croissantes. En effet, l’Union européenne a déclaré en mars qu’elle avait l’intention de retirer de nombreuses banques russes du système SWIFT.

L’autorisation des paiements cryptographiques transfrontaliers en Russie

La nouvelle survient après l’autorisation des paiements transfrontaliers en crypto-monnaies. La banque centrale et le ministère des Finances de Russie ont reconnu la nécessité de le faire. En effet, les citoyens russes utilisent déjà des services de crypto-monnaies étrangers.

En outre,  la BCR a affirmé que cela n’équivaut pas à la légalisation des paiements en crypto-monnaies. Il semble que l’interdiction des paiements cryptos soit toujours en vigueur. Pour rappel,l’interdiction est entrée en vigueur en juillet dernier,

Selon l’agence TASS, d’autres questions liées aux paiements transfrontaliers seront traitées lors de la session d’automne du parlement. Malgré son hostilité envers l’industrie, la Banque de Russie explore la possibilité d’une CBDC. Par conséquent, le déploiement d’une CBDC pourrait être introduit d’ici 2023.

A lire aussi : Le conseiller de Ripple affirme que d’autres annonces de la CBDC seront faites dans les prochaines semaines.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de