Le Royaume-Uni veut toujours devenir un hub crypto avec le nouveau gouvernement.

Le ministre des Finances, Richard Fuller, a déclaré que le Royaume-Uni veut être le principal hub mondial de la crypto. Fuller a exprimé son soutien à l’espace crypto lors du premier débat sur la cryptographie à Westminster.

L’élection d’un nouveau gouvernement au Royaume-uni

Pour rappel, le pays a nommé un nouveau Premier ministre cette semaine. Liz Truss a succédé mardi à Boris Johnson au poste de Premier ministre.  En outre, Truss a également nommé Kwasi Kwarteng au poste de ministre des Finances ou de ministre en chef des Finances.

Après la démission de John Glenn et d’autres hauts responsables en juillet, Fuller est devenu secrétaire à l’économie. Cela en réponse aux allégations d’inconduite du gouvernement de l’ancien Premier ministre Boris Johnson. Il occupe ainsi un poste qui pourrait influencer la politique de crypto-monnaie du pays.

Sous Truss, Fuller affirme que le gouvernement britannique prévoit d’aller de l’avant avec la loi sur les services et les marchés financiers. La loi été introduite en juillet pour créer un cadre réglementaire pour des devises stables. En outre, il a suggéré de soutenir la loi sur les crimes économiques (transparence et application). Cette dernière donnerait aux forces de l’ordre « de nouveaux pouvoirs pour saisir et récupérer des actifs cryptographiques ». 

A lire : Voyager Digital mettra ses actifs restants aux enchères le 13 septembre.

Faire du Royaume-Uni un hub de crypto-monnaie

Au cours du débat parlementaire sur la réglementation des actifs cryptographiques au Royaume-Uni, Fuller a exprimé son soutien aux cas d’utilisation robustes des crypto-monnaies et de la technologie blockchain. Cela inclut également l’utilisation de la technologie des registres distribués pour les douanes et le commerce international et le stockage médical des enregistrements sur la blockchain.

Par ailleurs, Alexander Stafford, le secrétaire parlementaire privé de la première, a également commenté. Selon elle, la première ministre a « réaffirmé » son engagement à fournir une connectivité Internet aux résidents britanniques. Une initiative qui pourrait permettre l’accès à Internet pour acheter, vendre et miner de la crypto.

Fuller a déclaré : « A mesure que les technologies cryptographiques prennent de l’importance, le gouvernement britannique cherche des moyens d’obtenir un avantage concurrentiel mondial pour le Royaume-Uni. Nous voulons que le Royaume-Uni soit le centre mondial dominant pour les crypto-technologies. Nous nous appuierons donc sur les forces de notre secteur florissant de la fintech, créant de nouveaux emplois, développant de nouveaux produits et services révolutionnaires.»

Bonus : Coinbase parraine un procès visant à annuler les sanctions contre Tornado Cash.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de