Robinhood licenciera 23% de ses effectifs citant le ralentissement du marché crypto.

Vlad Tenev, le co-fondateur et PDG de Robinhooda déclaré que l’entreprise supprimerait environ 23% de ses effectifs. Cela était dû à une inflation galopante, à un effondrement du marché des crypto-monnaies et à des résultats trimestriels décevants.

Une deuxième vague de licenciements chez Robinhood

La plateforme Robinhood, l’une des entités du monde de la crypto-monnaie, a dû licencier du personnel cette année en raison du marché baissier et de ses conséquences néfastes. En avril, l’entreprise a licencié 9 % de ses effectifs à temps plein.

Malgré la brève flambée des prix, ces derniers mois ont été plutôt décevants pour le marché des actifs numériques. Cette baisse, combinée à une inflation galopante aux États-Unis, a entraîné un revers financier et un autre processus de licenciement pour Robinhood. Dans une annonce récente, le PDG Vlad Tenev a expliqué que près d’un quart de la main-d’œuvre devra être licenciée :

« Je viens d’annoncer que nous réduisons nos effectifs d’environ 23 %. Bien que les employés de toutes les fonctions seront impactés, les changements sont particulièrement concentrés dans nos fonctions d’opérations, de marketing et de gestion des programmes.« 

En outre, Vlad Tenev a souligné que chaque membre sortant de l’organisation restera employé jusqu’au 1er octobre 2022. Après cela, ils recevront un salaire et des avantages réguliers y compris l’acquisition d’actions. L’entreprise fournira également :

  • une indemnité de départ en espèces,
  • des primes d’assurance dentaire et visuelle,
  • le paiement des frais médicaux COBRA et
  • une assistance pour la recherche d’autres opportunités d’emploi.

A lire : La BCE estime que la CBDC reste la meilleure option que les cryptos pour les paiements transfrontaliers.

Des résultats décevants au deuxième trimestre

Les résultats trimestriels récemment publiés sont la preuve de l’effondrement financier de Robinhood. Le revenu net total de la société, qui s’élève à 318 millions de dollars, est en hausse par rapport aux 299 millions de dollars du premier trimestre. Cependant, il n’a pas pu atteindre les 321 millions de dollars estimés. En outre, il est nettement inférieur aux 565 millions de dollars générés au deuxième trimestre de 2021.

Par ailleurs, les chiffres insatisfaisants et la nouvelle du licenciement n’ont pas eu d’effet négatif sur les actions publiques de l’organisation. Actuellement, HOOD se négocie à environ 9,20 dollars, soit 2 % de plus que les chiffres d’hier. Tandis que lors de son premier vague de licenciement, les actions ont plongé de manière significative.  

Pour aller plus loin : NYDFS impose une amende de 30 millions de dollars à Robinhood pour violation des règles BSA/AML.

 

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires